Deux responsables quittent Aboubacar Sylla et l’UFC

C’est officiel. Le parti Pour le Progrès et le Changement (PPC) ne conjugue plus le même verbe avec la formation politique de l’honorable Aboubacar Sylla. L’annonce a faite ce vendredi 6 avril 2018 par son secrétaire général au cours d’un point de presse.

A l’entame, le président du Parti pour le Progrès et le Changement (PPC), Aboubacar Biro Soumah, a tenu à préciser les motifs de leur divorce. Il s’agit, selon lui, du non-respect des engagements des textes qui régissent les deux partis, la prise des décisions de façon unilatérale par le président de l’UFC, Aboubacar Sylla, la création du FAD (Front pour l’Alternance Démocratique) ; la nomination des vice-présidents, qui résulte dune violation des textes du parti; la décision sans fondement et sans consultation préalable des structures du parti de quitter l’opposition républicaine; le manque de soutien moral, technique et financier du président et certains de ces associés lors des élections communales du 4 février ; les rencontres périodiques entre le président et le pouvoir dans le cadre des alliances électorales sans le consentement des élus ; l’exclusion des membres du PPC dans les prises de décision ».

En ce qui concerne le contrat qui les liait, le président du PPC a fait savoir qu’il n’y avait aucun document juridique.

« Donc, l’accord a été tacite », dit-il. Il s’est réjoui de quitter cette alliance parce qu’il n’y avait pas de « document juridique, par conséquent, le parti est libre de quitter quand il veut ».

65 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here