Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Descente musclée de la BRB au groupe Gangan TV : la police donne les raisons. « Quand on m’a appelé pour me dire… »

A en croire le directeur adjoint de la communication du ministère de la Sécurité joint par Africaguinee, les agents de la BRB sont allés, non pas pour « perquisitionner » les locaux de Gangan, mais pour arrêter une personne.

« Quand on m’a appelé pour me dire que des agents ont fait irruption dans leurs locaux, aussitôt j’ai appelé celui qui a dirigé la mission. Il m’a dit qu’ils sont venus et qu’ils sont restés en bas de l’immeuble. Ils étaient venus chercher quelqu’un qui était invité dans une émission, mais qu’on leur a dit qu’il n’y avait pas d’émission en cours. Ils avaient reçu l’information comme quoi quelqu’un est en train de parler dans une émission et qu’il fallait toute suite l’arrêter

C’est dans ce cadre qu’ils sont arrivés vers 13 heures. Mais, les gens leur ont dit qu’il n’y avait pas d’émission en cours. Les techniciens, eux-mêmes, ont dit aux agents de monter voir l’intérieur. Alors qu’aucun d’eux n’était sur place, les responsables du groupe se sont enflammés pour dire que les agents sont venus perquisitionner. Rien de tout cela », a expliqué le Commandant Mory Kaba.

Dans leur communiqué publié à cet effet, les responsables du groupe Gangan ont dénoncé « une perquisition illégale, sans motif de leur locaux ». Dans une déclaration commune publiée ce lundi 25 janvier 2021, les associations professionnelles de presse ont vivement condamné cette opération. Elle se réservent le droit d’entreprendre toute actions utiles pour éviter que de telles bavures ne se reproduisent à l’avenir.

Africaguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.