Dernière munite : Les femmes de Lambanyi ont déjà érigé des barrages pour bloquer la circulation

Décidément, les manifestations ne faiblissent pas dans la capitale. Après une nuit très agitée avec des coups de feu dans plusieurs quartiers de la Haute Banlieue et des tirs de gaz lacrymogènes à Kaloum, les femmes de Lambanyi se sont invitées dans la danse.

Très tôt ce mardi matin 13 Mars 2018, elles ont érigé des barrages au niveau du grand carrefour pour empêcher toute circulation. Tout comme les femmes de Kaloum et de Bonfi, elles réclament également la réouverture immédiate des salles de classes. Très mécontentes que leurs enfants soient forcé à rester à la maison pendant un mois à cause de la grève des enseignants, ces femmes lancent des slogans hostiles au pouvoir en place.

Un peu plus loin, vers la Cité Enco5, des jeunes très mobilisés règnent en maîtres absolus. Selon notre reporter, certains véhicules ont échappé de bel aux cailloux que jetaient les jeunes pour exprimer leurs mécontentements. Tout porte donc à croire que la journée de ce mardi risque d’être très mouvement comme celle d’hier.

Nous y reviendrons

Ledevoir

642 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here