Dalein parle de Sékou Touré : « Je pense que la violation des droits humains, le camp Boiro, les pendaisons publiques, les arrestations massives, les tortures à l’électricité restent… »

Ahmed Sékou Touré, ancien président de la République de Guinée
Ahmed Sékou Touré, ancien président de la République de Guinée

Le 26 mars 1984-26 mars 2018, voilà 34 ans que le premier président Ahmed Sékou Touré a quitté le monde des vivants. Interrogé dans les Grandes gueules sur ce qu’il retient du père de l’indépendance guinéenne, le chef de file de l’opposition a déclaré qu’il restera un homme d’Etat controversé.

Et Cellou Dalein Diallo assure qu’il sait de quoi il parle. ‘’Sékou Touré [restera] un homme d’Etat controversé. Il a participé activement à la décolonisation de notre continent. Mais c’est aussi incontestable que la répression, les restrictions de liberté en Guinée  n’ont existé nulle part dans l’Afrique indépendante’’, dit à qui veut l’entendre l’ancien Premier ministre.

‘’C’est très difficile d’avoir l’unanimité sur lui’’, avoue-t-il, précisant certains privilégieront le combat qu’a mené Sékou Touré pour l’indépendance des pays africains et la réhabilitation de l’homme noire. Tandis que d’autres le verront sous l’angle des restrictions de la liberté, assassinats politiques et violation des droits humains.

« Je pense que la violation des droits humains, le camp Boiro, les pendaisons publiques, les arrestations massives, les tortures à l’électricité restent des faits aussi inoubliables dans notre pays », tranche le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

 VisionGuinee.Info

171 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here