Dalein à Alpha : « Il avait dit que lorsqu’on fraude les élections , il faut prendre les armes »

0

« Nous avons usé de tous les recours légaux, on n’a pas été entendu. Il nous reste un seul recours, c’est la rue ; et , on usera de la rue… Avec Alpha Condé, il n’y a pas d’autres recours, sauf la rue .

Soyez prêts et mobilisés , nous userons de tous les moyens légaux pour mettre fin à la fraude électorale dans notre pays ;
sinon , notre combat n’aura pas de sens » , a notamment demandé Cellou Dalein Diallo à ses militants ce samedi, à l’Assemblée générale du parti .

Actualité oblige , le principal parti de l’opposition guinéenne a ouvert son assemblée générale ordinaire de ce samedi , 17 février 2018 sur fond de deuil .

Cellou Dalein Diallo et ses militants ont tenu à rendre un hommage mérité à l’artiste Fatou Linsan Barry , décédée dans la journée d’hier , vendredi d’une courte maladie .

Avant de commencer son discours ,
le président de l’UFDG a demandé une minute de silence à la mémoire de la défunte .

« Le décès de Fatou Linsan est une grande perte pour notre parti .

Cette dame a mis ses talents au service de l’UFDG et de son président dès le début de notre engagement politique .

Elle a œuvré pour le rayonnement de notre parti . Elle s’est mise à notre disposition .

Elle a participé à l’implantation de notre parti et a joué un rôle important pour donner à ce parti la dimension dont nous sommes tous fiers aujourd’hui » , a dit Cellou Dalein Diallo .

Sur le plan politique , le chef de file de l’opposition est largement revenu sur les résultats des élections locales du 04 février dernier qu’il qualifie d’élection éhontée .

« Nous avons fait une campagne civilisée , républicaine et nous avons appelé au rassemblement autour des valeurs de la République , la justice , l’unité de la nation, la démocratie apaisée , la paix .

Le peuple de Guinée a compris que l’UFDG est la seule alternative aujourd’hui pour le changement » , a dit l’opposant .

Par la suite et avec un ton ferme , le président de l’UFDG a annoncé des manifestations de rue dans les prochains jours pour réclamer les résultats sortis des urnes .

« Restez mobilisés !

Nous avons usé de tous les recours légaux ,
on n’a pas été entendu .

Il nous reste un seul recours , c’est la rue et on usera de la rue .

Avec Alpha Condé , il n’y a pas d’autres recours, sauf la rue .

Ce n’est pas ce que la loi a prévu ou l’accord politique a prévu qu’il applique , il ne fait que ce qui est conforme à ses intérêts .

Soyez prêts et mobilisés , nous userons de tous les moyens légaux pour mettre fin à la fraude électorale dans notre pays ; sinon ,
notre combat n’aura pas de sens » , a insisté Cellou Dalein Diallo .

Pour le leader de l’UFDG , il faut que la vérité des urnes s’impose à tout le monde dans ce pays .

« Dans quelques jours, ils vont finir de publier les résultats .

On va faire l’évaluation et vous allez être appelés à manifester pour exiger le respect de la vérité des urnes et qu’on mette un terme à la fraude électorale dans notre pays .

Pour que la démocratie ait un sens ,
il faut que la vérité des urnes s’impose à tout le monde et que les manipulations des chiffres à l’initiative du pouvoir avec la complicité des CACV , de la justice et de la CENI s’arrêtent » , a-t-il dit .

Selon Cellou Dalein Diallo , il ne s’agira pas de pendre les armes comme l’avait suggéré l’actuel président de la République quand il était opposant ; mais , d’utiliser d’autres moyens légaux pour le triomphe de la vérité .

« On ne fera pas ce qu’Alpha Condé a dit lorsqu’il était dans l’opposition .

Il avait dit que lorsqu’on fraude les élections , il faut prendre les armes .

Nous , nous n’allons pas prendre les armes contre notre peuple .

On sait que juste après qu’il a dit ça ,
il y a eu les agressions rebelles, on sait qui était derrière .

Nous n’allons pas aller jusque là ; mais , nous allons utiliser tous les moyens légaux à notre disposition » , a-t-il indiqué .

Prenant l’exemple sur ce qui s’est passé à Conakry lors des élections communales ,
le chef de file de l’opposition guinéenne a expliqué que même dans des quartiers où les gens n’avaient pas l’habitude de voter pour lui , ils l’ont soutenu à 90% cette fois-ci .

« C’est une grande victoire parce que c’est l’échec d’Alpha Condé et de sa politique de stigmatisation et d’exclusion de l’UFDG .

A Conakry aujourd’hui , dans les quartiers du littoral , dans les quartiers réputés habituellement hostiles à l’UFDG ,
nos compatriotes se sont mobilisés pour voter UFDG .

Nous avons largement gagné .

N’eût été les fraudes auxquelles s’est livrées les CACV que la justice n’a pas voulu dénoncer, l’UFDG aurait eu au moins 80 conseillers contre 40 pour le RPG ; mais , avec les résultats officiels publiés aujourd’hui , l’UFDG a 69 conseillers dans la région de Conakry contre 57 pour le RPG .

Malgré tous les moyens , imaginez la complicité des forces de défense et de sécurité , la complicité de la justice ,
de l’administration du territoire , de tous les cadres, de tous les ministres qui se sont levés pour user de leur influence , de leur titre , de leur manteau pour soutenir le parti au pouvoir, l’UFDG 69 et le RPG 57 au niveau de Conakry », a-t-il expliqué sous les applaudissements des militants fortement mobilisés.
Après l’assemblée générale du parti, le leader de l’opposition guinéenne, accompagné d’une forte délégation s’est rendu à Cosa, dans la commune de Ratoma, pour présenter ses condoléances à la famille de l’artiste Fatou Linsan Barry.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici