Alpha Condé à Dalaba

En visite dans la ville de Dalaba, ce vendredi 21 décembre 2018, le président de la République a procédé au lancement des travaux de la voirie urbaine. Alpha Condé a profité de l’occasion pour appeler les populations du Fouta à la foi en Dieu.

Le maire de la commune urbaine et le préfet de Dalaba dans leur discours ont présenté des doléances au président :  » les citoyens de Dalaba renouvellent leur gratitude pour l’octroi de 12,6km de route à bitumer et sollicitent un rajout de 3,4 km pour bitumer la contournante de la ville. Ils ont également sollicité l’extension et la protection de l’unique barrage qui fournit de l’eau à la population de Dalaba, la restauration de l’équipement de la villa des hôtes et du bloc administratif construits à l’occasion du 56ème anniversaire de notre indépendance ; la réparation du relais pour la réception des ondes de la RTG ; la rénovation et l’équipement de la maison des jeunes et la construction d’un complexe sportif (basketball, volley-ball et handball) « .

Poursuivant, le maire de la commune urbaine, Elhadj Ibrahima Diallo, enchaîne « eu égard aux nombreuses réalisations, les populations sollicitent la finition du chantier devant abriter le nouveau siège de la mairie ; la rénovation de la villa Miriam Makeba ; la rénovation de la cité des convalescents coloniaux qui se trouvent dans un état vétustes ».

Prenant la parole, le Chef de l’Etat, Alpha Condé, a commencé par saluer la mobilisation avant de dire ceci :  » le Fouta a toujours été une terre d’accueil. Ne confondons pas  le Fouta profond avec certaines choses qui se passent à Conakry. En 1993, j’ai gagné les élections. Le président Conté dit qu’il a gagné. Les jeunes soldats sont venus me voir. Ils m’ont dit de ne pas accepter. Nous avons voté pour toi. Mais je leur ai dit qu’il y aura quelques morts. Ils ont dit cela ne fait rien. Je dis que je ne suis pas venu en Guinée pour gouverner des cimetières. J’ai laissé le pouvoir au président et je suis parti en France. Quand je devais revenir, je savais qu’on allait m’arrêter. On m’a mis en prison 2 ans et demi. Mais le pouvoir, c’est Dieu qui donne. Si Dieu a décidé dans ton destin que tu seras président, rien au monde ne va l’empêcher. Malgré qu’on m’a condamné à mort et on m’a mis en prison, je suis président aujourd’hui Quand on croit à Dieu et on croit à son destin, on n’a pas besoin de faire tuer. On doit seulement être patient. Dieu récompense ceux qui sont patients. Les gens qui font tuer, ne seront jamais président. Ils font tuer les enfants des autres, pendant que leurs enfants sont aux États-Unis ou en France. Dieu n’accepte pas cela. C’est pourquoi moi, je suis confiant, je ne crains rien, je n’ai peur de personne. Quand Dieu est avec vous, vous n’avez peur de personne ».

Selon nos informations, le délai d’exécution des travaux de construction et de réhabilitation de la voirie urbaine de Dalaba est prévu pour 20 mois avec le financement du budget national de développement –BND-.

Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here