Cour constitutionnelle : destitution de Kéléfa Sall ou un pas vers la modification de la Constitution ?

Alpha Condé et Kèlèfa Sall de la cour constitutionnelle
Alpha Condé et Kèlèfa Sall de la cour constitutionnelle

Depuis ce lundi 05 mars 2018, la Cour constitutionnelle de Guinée traverse une zone de turbulence agitée. Son président a été destitué par ses pairs pour « non respect de la procédure de renouvellement des conseillers.» Me Kélèfa Sall est par ailleurs soupçonné d’avoir violé les statuts et règlement intérieur de la Cour. Pourtant, il y a quelques heures, il présidait l’audience de tirage au sort des conseillers de la cour constitutionnelle censés être remplacés notamment. Mais à la surprise générale, ce sont les conseillers qui ont destitué le président élu pour un mandat de 9 ans.
A Conakry, l’inquiétude est grande à mesure que l’information prend l’ampleur. Selon plusieurs analystes de la vie politique : si la destitution Me Kéléfa Sall est confirmée, ce sera en violation flagrante des textes de loi. Et il faudra s’inquiéter pour la suite en ce sens que le projet de modification de la constitution pour permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat semble faire son chemin.

On craint qu’une main invisible des hautes autorités ne se cache derrière cette affaire qu’on pourrait qualifier d’ « un coup d’Etat institutionnel. »

Macka Baldé

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here