Contentieux électoral : des accords qui pourraient tomber comme un « coup de tonnerre » (Exclusif)

C’est une piste de solution qui en cours et qui pourrait bien aplanir les divergences politiques courant les prochaines semaines à venir. Les consultations qui se poursuivent entre acteurs politiques autour de Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, sauf complication de dernière minute, aboutiront à la résolution d’une partie du contentieux électoral né au lendemain des communales du 04 février 2018. Les formations politiques qui portent des griefs sur les résultats proclamés dans 12 communes urbaines et rurales du pays auront dans sous peu de temps une première satisfaction à en croire un leader politique de la mouvance présidentielle, qui a préféré garder l’anonymat.

Dans les douze circonscriptions où des problèmes de contentieux électoral ont été soulevés, notre interlocuteur nous apprend qu’une première issue aurait été trouvée dans trois (3) communes il y a quelques jours, toutes de Conakry. Il s’agit de Matoto, Matam et Dixinn. Mais pour l’heure, le contenu des accords n’est encore dévoilé, et il fait comprendre tout de même que dans la commune de Dixinn, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée pourrait bien occuper la mairie au premier rang et le RPG Arc-en-ciel viendra en deuxième position. Ce qui sous-entend que le candidat de Cellou devient le maire, et celui du parti au pouvoir Vice-maire. Pendant ce temps, l’UDG de l’homme d’affaires Mamadou Sylla qui est arrivé troisième dans cette circonscription, maintient toujours son rang et devra se contenter de ses conseillers.

Aussi, nous-a-t-il soufflé aux oreilles, à Matoto, la solution envisagée, serait la suivante. La mouvance présidentielle qui tient mordicus à trôner dans cette commune qu’elle qualifie de principal bastion, n’a pas cédé face à la pression de Cellou Dalein et ses paires, alors que ces derniers criaient victoire de ce côté. La formation politique d’Alpha Condé juge nécessaire alors de siéger en tant que maire, et donner le poste de Vice-maire à Kalémodou Yansané de l’UFDG. L’UFR et les autres formations seront donc représentées en tant conseillers.

A Matam, le fief du haut représentant du chef de l’Etat se verra gérer par le parti au pouvoir qui siégera en tant que maire et l’UFDG de Cellou Dalein Diallo vient juste derrière avec son Vice-maire, tant disque le camp de Sidya Touré n’aura que des conseillers à la mairie.

Faudra-t-il rappeler que dans la commune de Kaloum, le centre administratif de la Capitale, c’est dame Aminata Touré avec son ‘’Kaloum Yigui’’ qui est arrivée première lors de la compétition électorale ? Et qu’à Ratoma, l’UFDG de Dalein a été vainqueur sans nouer aucunes alliances ?

A suivre…

Libreopinionguinee avec Globalguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here