Alpha Condé et Bah Ousmane UPR au siège du RPG
Alpha Condé et Bah Ousmane UPR au siège du RPG

L’UPR, parti allié à la mouvance présidentielle, ne participera qu’à une seule condition aux consultations nationales en cours sur le changement de l’actuelle constitution. L’annonce a été faite au cours d’une réunion hebdomadaire de la formation politique, tenue ce samedi, 14 septembre 2019.

C’est le leader de l’Union pour le Progrès et le Renouveau, Elhadj Ousmane Bah, de retour d’une mission à l’étranger, qui a présidé cette rencontre. Il a rappelé que le RPG Arc-en-ciel et ses alliés, dont l’UPR, sont attendus lundi prochain à la Primature dans le cadre des consultations menées par le Premier ministre autour du projet de changement de la constitution. Mais, il annonce que son parti ne participera à ces consultations qu’à condition d’être bien convaincu.

« Nous avons été invités au siège du RPG Arc-en-ciel ce samedi en tant que parti allié. Nous allons nous présenter. Si ce qui va être dit nous convainc, nous rassure et colle avec la ligne politique de notre parti, nous prendrons part lundi à la rencontre avec le Premier ministre », a-t-il annoncé.

Le ministre conseiller d’Alpha Condé n’a pas dit cependant ce que sa formation politique attend de la réunion qui se tient ce samedi au siège du RPG Arc-en-ciel pour préparer la rencontre avec le Premier ministre. Ce qui est clair, c’est que l’UPR ne prendra aux consultations nationales si ses conditions ne sont pas prises en compte.

Bah Ousmane indique qu’une réunion du bureau exécutif de l’UPR aura lieu le mardi, 17 septembre prochain au siège du parti, à la Minière. Elle sera suivie d’une assemblée générale le samedi prochain pour permettre aux responsables de la formation politique de partager avec leurs militants la position du parti par rapport aux consultations nationales.

A ce niveau d’ailleurs, un appel pressant a été lancé à toutes les structures du parti pour une grande mobilisation des responsables, militants et sympathisants de l’UPR à l’Assemblée générale du 21 septembre 2019.

A rappeler que jusqu’ici, l’UPR est l’un des rares partis alliés à la mouvance présidentielle à n’avoir pas officiellement donné sa position sur le changement de la constitution voulu par le pouvoir.

Source : Guineematin.com

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here