L’acte s’est produit le 28 juillet dernier, au quartier Wanindara dans la commune de Ratoma.

Ramata Djiba Bah, la victime serait une fille âgée de 11 ans seulement et souffrirait d’une dépression mentale.

Elle a été violée par un adulte qui serait un voisin de la famille de sa victime, dans le même quartier.

« C’est une fille un peu malade mentale, âgée de 11 ans dont la famille est voisine à son bourreau. Pour le moment, nous ignorons l’âge exact du monsieur, mais il est adulte et garde le carrefour, pour le passage de trains. (…). Il a commencé à toucher la fille, depuis avant le mois de Ramadan passé sans le consentement des parents de celle-ci. L’acte se serait passé entre eux quatre bonnes fois. Le rapport médical a prouvé qu’il l’a bien touchée. Nous avons pris le dossier en main et maintenant, nous allons vers le tribunal de Dixinn, pour donner une suite judiciaire à l’affaire », a confié à notre rédaction Maimouna Barry, présidente de l’ONG ‘’Club amis de l’action, mérite et intégrité des enfants’’.

Plus loin, cette activiste des droits des enfants, affirme que la famille de la victime, étant pauvre, avait voulu régler le dossier à l’amiable à la gendarmerie, qui s’était saisie du dossier.

Mosaïqueguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here