Conakry: Un Libanais viole une jeune fille et paie 35.000.000 gnf aux parents de la victime pour faire taire l’affaire

 

Tout à commencer en 2016, un libanais habitant dans la commune de Dixinn à Conakry est accusé de viol par une jeune demoiselle. Le libanais habite dans l’un des immeubles  de cette commune. Dans la cour de l’immeuble se trouve un forage où la plupart des habitants du secteur viennent puiser de l’eau. C’est dans cette circonstance que le libanais aurait ciblé sa proie. Petit à petit, il cherche à s’approcher de la jeune fille. Sa stratégie est très simple, commissionné la fille à la boutique à chaque fois qu’elle venait chercher de l’eau pour qu’elle lui rejoint dans son appartement à son retour de la boutique. Et à chaque commission, le vénéneux libanais remettait la monnaie à la jeune fille. Pendant quelques jours le plan machiavélique du libanais marche à merveille jusqu’à ce qu’il gagne la confiance de sa victime.

Un jour le libanais, alors demande à Mariame (nom de la victime) de venir faire le ménage chez lui et sans exité elle accepte. C’est dans cette circonstance que le libanais satisfait salle besogne sur la jeune fille. Pour ensuite convaincre la fille afin de garder le silence, il lui offre un téléphone smartphone.

A son retour à la maison, les parents de Mariame demande où elle a eu le téléphone par peur elle explique le scénario. Après des examens médicaux, il s’avère que la jeune fille a subit une pénétration forcée. Interpelé par les parents de Mariame chez le chef de quartier, le libanais reconnais avoir eu des rapports sexuelles avec la fille.

Par la suite, il s’engage à travers un écrit dont nous détenons une copie, a amené la fille en Europe pour ses études. De 2016 jusqu’en 2018 rien de tout ça. Les parents de la fille reviennent voir le chef de quartier pour relancer l’affaire. Mais malgré toutes les démarches le chef de quartier qui était plus engagé à faire payer le libanais de sa forfaiture n’est plus prêt à mener ce combat. Selon nos enquêtes, le chef de quartier et son adjoint auraient reçu une forte somme des mains du libanais dans le but d’enterrer cette histoire.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here