Mise aux arrêts après l’assassinat de son mari dans la nuit du 13 au 14 février 2019, Mariam Diallo a été présentée au doyen des juges d’instruction du Tribunal de Première Instance de Dixinn. La jeune femme qui aurait la nationalité guinéo-américaine, a répondu aux questions du juge ce lundi, 18 février 2019, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters. Mariam Diallo, la jeune femme accusée d’avoir tué Alpha Amadou Diallo, plus connu sous le nom de Porto, a été présentée ce lundi, 18 février 2018, au doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn. Apparemment très éprouvée, la dame était pratiquement en pleurs. Deux doigts de sa main droite portaient un bandage, signe de blessures récentes.

Mariam Diallo est accusée d’avoir poignardé son mari dans la nuit du 13 au 14 février 2019 au secteur Magasin, quartier Bambéto, dans la commune de Ratoma. Selon certains voisins, la femme, qui résidait aux Etats-Unis, serait entrée dans une colère noire quand elle a appris que son mari s’apprêtait à se marier à une seconde femme. Et, d’autres parlent d’une voisine que Mariam Diallo soupçonnait de sortir avec son mari…

Quoi qu’il en soit, le couple (qui a fait une fille âgée d’environ 4 ans) s’est définitivement disloqué cette nuit du mercredi 13 février 2019.

A rappeler que le défunt, Alpha Amadou Diallo, vendeur de téléphones et d’autres objets au Marché Mondial de Kaporo-rails, a été inhumé le vendredi, 15 février 2019, dans son village natal de Bhouria, un district situé à 12 kilomètres de la sous-préfecture de Porédaka, à environ 50 kilomètres de Mamou.

Guineematin

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here