Chaud Chaud du procès de gang de 1995 parle : « Doura Chérif est venu me voir à la Maison centrale de Conakry. On est rentré dans le bureau du régisseur. Je lui ai demandé pourquoi il m’a condamné à perpétuité alors que ceux qui ont des charges plus lourdes que moi ont écopé de 20 ans… »

Chaud Chaud du procès de gang de 1995 parle
Chaud Chaud du procès de gang de 1995 parle

Dans la prison civile de Kindia située à 135 km de la capitale Conakry croupissent depuis 23 longues années les vieux prisonniers Sékou Tidiane Soumah plus célèbre  sous le sobriquet de Chaud-Chaud et Mamadou Alpha Kalla Diallo, alias India Kalla. Placé sous mandat de dépôt le 17 février 1995, Chaud-Chaud a été retenu dans les liens de culpabilité, puisque désormais reconnu coupable des faits d’association de malfaiteurs et vols à main armée lors du fameux procès des gangs. C’est alors qu’il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité à la faveur de l’audience du 08 août 1995.

Mais Chaud-Chaud se dit victime de la mauvaise foi du juge d’alors Doura Chérif qui lui a infligé une peine non proportionnelle aux faits mis à sa charge, dit-il.

« Pendant le procès, mon nom a été cité dans une seule attaque : celle du Cinéma Vox avec Poumpoun Zaoro et Mathias. Mais j’ai été à la fois surpris et écœuré quant le président du Tribunal m’a condamné à perpétuité, alors que dans le groupe il y avait plusieurs bandits qui ont reconnu avoir participé à plus de 13 attaques à main armée, mais, qui n’ont écopé que de 20 ans de prison. Au nombre de ces bandits, Chaud-Chaud cite  Alpha Ibrahima Diallo (Koin) Alpha Ibrahima Barry ( Toupee)  et  Ben Malifa qui  ont d’ailleurs bénéficié de la grâce présidentielle en 2006″, rappelle-t-il.

Et de poursuivre : « Doura Chérif est venu me voir à la Maison centrale de Conakry. On est rentré dans le bureau du régisseur. Je lui ai demandé pourquoi il m’a condamné à perpétuité alors que  ceux qui ont des charges plus lourdes que moi ont écopé de 20 ans.  Il est resté muet. Et quelques minutes après, il m’a dit de le prendre comme avocat pour qu’il m’aide à sortir en prison pour réparer l’erreur qu’il a commise il y a 23 ans.  Je lui ai dit que je n’ai pas d’argent pour le payer. Je préfère mourir en prison que de solliciter l’aide de Doura Chérif par ce qu’il m’a injustement condamné à perpétuité, et il l’a regretté par la suite », nous confie le vieux détenu Chaud-Chaud.

Âgé de 54 ans et père de quatre enfants, Sékou Tidiane Soumah pense avoir purgé sa peine maximale et sollicite ainsi la grâce du président Alpha Condé.

« Si je devrais être condamné longuement à une peine maximale, ça serait 20 ans. Selon notre Code pénal,  j’ai déjà purgé  cette peine. J’ai passé 23 ans de torture morale et physique, sans rien apprendre.  Je demande au président Alpha Condé  et au ministère de la Justice de m’aider à recouvrer ma liberté en m’accordant la grâce présidentielle. Je suis âgé. Je souhaite passer le reste de temps qui me reste avec mes enfants et mourir tranquillement chez moi »,formule-t-il en guise de souhait le plus ardent.

Depecheguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here