Après la sortie médiatique de Fodé Oussou Fofana, le président de l’Union des forces démocratiques de  Guinée (UFDG) refuse que soit collée l’étiquette de djihadiste à sa formation politique présentée à tort ou à raison comme communautariste. Interpellé sur les propos du chef djihadiste malien Amadou Koufa appelant  ses ‘’frères peuls’’ à faire le djihad, Cellou Dalein Diallo s’est dit plus que jamais préoccupé par la lutte contre le terrorisme. « Tous les terroristes sont des terroristes, indépendamment de leur appartenance ethnique. On doit éviter d’avoir une approche totalitariste’’, indique-t-il sur le plateau de France 24, ajoutant qu’il faut combattre les terroristes d’où qu’ils viennent. A l’UFDG, rassure l’ancien Premier ministre, ‘’nous sommes déterminés à combattre tous les terroristes. Il faut les combattre parce qu’on a besoin de stabilité, d’instaurer l’Etat de droit et la démocratie. Et on ne peut le faire que s’il y a la paix et la stabilité’’. Dalein plaide pour des investissements plus importants dans les armées africaines afin, dit-il, de pouvoir faire face à tous les risques et à toutes les menaces qui pèseraient sur la sécurité des citoyens. « Il ne faut pas que l’Afrique continue de sous-traiter sa propre sécurité’’, souligne le chef de file de l’opposition, qui assure que ‘’les partenaires techniques et financiers doivent nous aider à disposer d’armées efficaces capables de faire face aux risques et menaces qui peuvent peser sur la sécurité et à l’intégrité de nos territoires’’.

VisionGuinee.Info

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here