Le patron de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) affirme qu’Alpha Condé est encouragé par son entourage dans son projet de doter la guinée d’une nouvelle constitution. Faces aux sirènes révisionnistes, l’image de la proue de l’opposition promet de ne pas courber l’échine.Pour Cellou Dalein Diallo, il est hors de question de modifier les dispositions constitutionnelles relatives à la durée et au nombre de mandats présidentiels. << La constitution dit que nul ne peut exercer plus de 2 mandats consécutifs ou non et cette disposition n’est pas révisable >>, indique t-il. << S’ils veulent changer quelque chose dans la constitution, on examine l’opportunité de le faire. Mais cette disposition, on ne peut pas la changer. Avant de poursuivre : << Nous voulons être une République laïque et nous voulons l’alternance. Il faut qu’il y ait l’alternance, non pas par coup d’Etat, mais par la voie démocratique >>. Cellou soutient que la volonté du pouvoir en place de changer la constitution vise à maintenir un clan à la tête du pays. Mais, rassure-t-il, << cette fois-ci, le peuple a compris. En 2010, beaucoup de gens ont été induits en erreur, mais aujourd’hui, tout le monde a compris. Ça ne passera pas. Amoulanfé !. Il appelle à la mobilisation de ses partisans pour  barrer la route à toute initiative visant à maintenir le président Condé au-delà de 2020. Et dans ce combat, assure Dalein, << nous avons le soutien de tout le peuple de Guinée.  Et c’est tout le peuple qui sera dehors >>.

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here