Cellou Dalein : « nous avions pensé que la rencontre que nous avons eu avec le président de la République avaient suscité de grands espoirs »

Cellou Dalein, Kiridi, Tibou et kalil Kaba à sékhoutouréya

Un nouveau bras de fer oppose le pouvoir d’Alpha Condé à l’opposition Républicaine dirigée par Mamadou Cellou Dalein Diallo. Alors que les lignes n’ont pas bougé encore au niveau du comité de suivi des accords d’octobre 2016, les adversaires politiques du régime de Conakry

Le chef de file de l’opposition et ses compagnons entendent engagés également à partir de la semaine prochaine, une manifestation visant à dénoncer le retard accusé dans les négociations au tour du comité de suivi.

Outre cette dénonciation, les adversaires politiques d’Alpha Condé dénoncent aussi les convocations à la justice des leaders de l’opposition Républicaine et certains de leurs militants.  Pourtant, rappel le patron de l’Union de Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), les rencontres à la présidence de la République avaient suscité de grands espoirs.

« Récemment, ce qu’on n’a décidé de convoquer à la justice les leaders de l’opposition Républicaine, ceux qui avaient signé la déclaration d’informations relatives à notre dernière marche pacifique. Tout ça, procède le souci de monsieur Alpha Condé et de ses hommes d’intimider l’opposition. Alors que nous, opposition Républicaine, nous avions pensé que la rencontre que nous avons eu avec le président de la République, devait favoriser une nouvelle dynamique d’apaisement, de paix et de cohésion sociale. Malheureusement, au moment où on n’est au comité de suivi, pour chercher des solutions, on n’est entrain d’arrêter, de juger, de condamner les militants de l’UFDG qui ont été sélectionné en raison de leur appartenance politique », regrette l’opposant Cellou Dalein Diallo, avant d’ajouter que l’arrestation d’Ibrahima Sory Camara qui a été récemment condamné à dix-huit mois de prison ferme en est une parfaite illustration qui se produit sur le ring politico-judiciaire.

« Vous avez suivi le cas de Ibrahima Sory Camara qui a été condamné à dix-huit mois de prison ferme, alors que des communicants du RPG qui ont commis des actes plus graves, n’ont passé dans les prisons que 24 heures. Le RPG s’était mobilisé pour obtenir leur libération. Ce n’est pas acceptable pour l’opposition. On ne peut pas continuer comme ça. Lorsque nous nous jouons le jeu de l’apaisement de la décrispation, et le RPG est entrain au même moment de procéder à l’arrestation arbitraire de nos militants et responsables et de convoquer les leaders de l’opposition pour les rendre responsable des s=conséquences des violences qui ont eu lieu lors de la dernière manifestation de l’opposition Républicaine. Donc, l’opposition condamne énergiquement ces agissements de l’Etat condamne cette justice à deux vitesses, qui ne visent en fait que les responsables et les militants de l’opposition », dénonce Cellou Dalein Diallo.

Alpha Madiou BAH

(+224) 656 144 975

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here