Le Khalife Général du Fouta Djallon, Elhadj Mamadou Bano Bah, secrétaire préfectoral des Affaires Religieuses de Pita, a exprimé sa préoccupation suite à la casse qui est officiellement présentée comme étant une opération de déguerpissement des occupants illégaux des domaines de l’Etat à Kaporo Rails et Kipé 2, dans la commune de Ratoma, à Conakry, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le chef religieux et doyen du Fouta Djallon, Elhadj Mamadou Bano Bah, s’est confié ce mercredi, 13 mars 2019, à une équipe de journalistes dont un de Guineematin.com, à son domicile situé au quartier Guèmè, dans la commune urbaine de Pita.

« Vous savez, il y a des choses qui peuvent dépasser un homme. Si on ne demande pas ton avis, tu n’as aucune possibilité de t’impliquer pour dire à l’intéressé que ce qu’il a envie de faire est mauvais, de ne pas le faire. Mais, si tout le monde apprend la chose de la même manière et en même temps, on ne peut être que peiné et préoccupé partout où l’on se trouve », a réagi le doyen du Fouta Djallon.

Peu avant ce passage, il avait confié avec beaucoup de figures styles que « si quelqu’un souhaite à son semblable ce qu’il n’aime pas, il n’a pas à se demander s’il se fait des ennemis.»

Toujours est-il que pour Elhadj Mamadou Bano Bah, personne ne doit se rendre justice. Il appelle tout le monde avec beaucoup d’insistance à prôner la culture de la paix et de la cohésion. A en croire notre interlocuteur, personne ne doit accepter de céder à la provocation

«Nous ne pouvons absolument rien. Mais quand tu ne comptes que sur Dieu, tu n’as rien à craindre. Nous implorons le Tout Puissant Allah de renforcer et consolider la paix partout où elle se trouve et d’envoyer la paix là où elle n’existe pas», a dit le Khalife général du Fouta.

Avec Guineematin.com

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here