CAN U23 : la Guinée éliminé par la Côte d’Ivoire à Conakry

0

Malgré sa victoire au match aller face à la Côte d’Ivoire au compte du dernier tour des éliminatoires de la CAN U23 2019, la Guinée ne disputera pas cette compétition. Le Syli Espoir a été éliminé ce mardi, 10 septembre 2019, après une défaite (1-2) concédée à Conakry.

Avec une victoire (1-0) obtenue à l’extérieur au match aller, la Guinée partait favorite de ce match retour disputé devant son public. Mais sur le terrain, ce sont les ivoiriens qui ont vite pris les choses. Dans les premières minutes du match, Moussa Camara, le gardien guinéen a dû se déployer plusieurs fois pour empêcher les ivoiriens à ouvrir le score. Chose qu’il n’a finalement pas réussi à éviter. Car Christian Kouamé Kouakou a ouvert la marque à la 17ème minute, remettant les deux équipes à égalité.

Ce but a réveillé les joueurs guinéens. Les hommes de Souleymane Camara Abedi ont réagi en se créant plusieurs situations dangereuses. Ils ont été récompensés à la 35ème minute de jeu par le but égalisateur de Moussa Corso Traoré, qui a redonné espoir au stade du 28 septembre de Conakry. La Guinée va à la pause avec ce score favorable qui lui permettait de se qualifier.

Mais, les Eléphanteaux n’avaient pas dit leur dernier mot. Alors le Syli Espoir semblait maîtriser le match, l’équipe guinéenne se fait surprendre par Ahmed Junior qui a inscrit le deuxième but ivoirien à la 63ème minute. Dominateurs dans le jeu, les mois de 23 ans guinéens ont tenté de revenir encore au score, mais en vain. Ils ont fini par s’incliner sur le score de 2 buts à 1.

Scènes de violences après le match

Avec leurs 2 buts inscrits à l’extérieur, les ivoiriens se qualifient pour la Coupe d’Afrique des moins de 23 ans prévue du 08 au 22 novembre prochain en Egypte. Et, certains supporters guinéens n’ont pas digéré cette élimination. Juste après le coup de sifflet final, ils sont mis à jeter des projectiles sur la pelouse, tout en scandant des slogans hostiles au sélectionneur guinéen.

Souleymane Camara Abedi est accusé d’avoir des mauvais choix en mettant Jules Keita et Mai Traoré sur le banc, alors qu’ils avaient fait un bon match à l’aller. La police a réagi avec des tirs de gaz lacrymogène. Au moins une personne a été blessée et plusieurs se sont évanouies sous l’effet du gaz.

Guineematin.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici