Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Braquage et vol de 139 millions à Kankan : des peines de 20 ans d’emprisonnements à la perpétuité requis contre sept accusés

Le procès des accusés et leurs présumés complices dans l’attaque d’une boutique de transfert d’argent à Kankan (des faits survenus le 1er juin dernier) a repris ce lundi, 14 décembre 2020, après 3 mois de suspension. A l’ouverture de l’audience, c’est la partie civile qui a été entendue. Et, après la clôture des débats, le tribunal criminel de Kankan a demandé aux différentes parties de procéder aux réquisitions et plaidoiries.

Dans ses réquisitions, le ministère public a demandé au tribunal de retenir les accusés dans les liens de la culpabilité, en les condamnant à de lourdes peines, allant de 20 ans de prison à la perpétuité, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Au nombre de sept, les accusés sont poursuivis pour des faits d’associations malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, détention illégale d’armes de guerres et munitions, tentatives d’assassinat et complicité. Ils auraient commis ces crimes à Faranah, Kankan et Siguiri. Comme prévu lors de l’audience du 29 juillet dernier, c’est une des victimes qui a subi une attaque à main armée à Siguiri, où les assaillants se sont sauvés avec 72 millions de francs, qui a été entendu. Et, après cela, le tribunal a demandé au ministère public et la défense de présenter leurs réquisitions et plaidoiries.

Dans ses réquisitions longues de plus d’une heure, Aly Touré, procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan, après avoir retracé le fil des actions menées à Faranah, Kankan et Siguiri, a demandé au tribunal de retenir les sept accusés dans les liens de la culpabilité. Et, pour la répression, il a demandé au tribunal de condamner les nommés : Amadaou Kourouma alias ‘’français’’ ; Mohamed Kourouma alias Joe ; Ibrahima Sory Kenda Diallo ; Laye Fodé Camara alias Bouré Sama à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30. Egalement, il a demandé au tribunal de condamner les nommés : Mamady Keïta alias Nabadin ; Mohamed Condé alias Assala ; Adama Keïta et Ibrahima Kaba à 20 ans d’emprisonnements.

Pour la défense, constituée de Me Mamady Doumbouya et Me Ibrahima Kalil Kanté, il n’en n’est pas question. Ils plaident d’abord coupable pour Amadaou Kourouma alias ‘’français’’ ; Mohamed Kourouma alias Joe ; Ibrahima Sory Kenda Diallo en demandant au tribunal de ne retenir que les faits d’associations malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, détention illégale d’armes de guerres et munitions. Pour les nommés : Mamady Keïta alias Nabadin ; Mohamed Condé alias Assala ; Adama Keïta et Ibrahima Kaba, ils demandent au tribunal de les renvoyer pour des fins de la poursuite pour crimes non constitué. Toute fois, estime la défense, si le tribunal venait à reconnaître les quatre derniers coupables de ce pourquoi ils sont poursuivis, les avocats demandent des circonstances atténuantes.

Après la phase des réquisitions et plaidoiries, le tribunal a renvoyé l’audience au 28 décembre prochain pour décision être rendue

Guineematin

 

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.