Alpha Condé à Boké

Le Consortium SMB-Winning a procédé ce vendredi, 29 mars 2019, au lancement des travaux du chemin de fer de 130 kilomètres, qui va relier Télimélé (Santou/Houda) au port de Dapilon, via Boffa et la construction et l’exploitation de la raffinerie d’alumine. La cérémonie de lancement des travaux a eu lieu dans le district de Kamikolo, sous-préfecture de Kolaboui, préfecture de Boké, sous la présidence du professeur Alpha Condé, rapporte un envoyé spécial de Guineematin.com qui était sur place. Cette cérémonie de lancement des travaux de construction de ce chemin de fer multiutilisateur, comprenant le transport de marchandises, notamment agricole, et de personnes, a connu la participation des autorités régionales, communales, préfectorales, et des populations de Boké.

Dans son discours, Ansoumane Zito Coumbassa, maire de la commune rurale de Kolaboui, a dit la joie des populations pour le lancement des travaux du chemin de fer. « En effet, monsieur le président, nos citoyens sont très émus par le sens profond de l’évènement. Ils me chargent de vous exprimer leur sentiment de joie et de satisfaction, de la pose de la première pierre, dans notre localité, de ces deux importantes infrastructures qui amorcera le développement socio-économique de notre pays en général et de la préfecture de Boké en particulier ».

De son côté, Sun Xiushun, consul honoraire de la Guinée à Singapour, Commandant général du Consortium Winning SMB et PDG du Groupe Winning international, a salué la grande mobilisation des citoyens et autorités guinéennes à cette cérémonie. Selon lui, cet évènement historique marque une étape clé du développement économique du Consortium SMB Winning.

« Le Consortium SMB Winning va poursuivre ses efforts. Car nous savons que nous avons le devoir de faire notre mieux pour contribuer au développement économique de la Guinée et au bien-être du peuple de Guinée. En ce moment précis, je me souviens de la cérémonie de pose de la première pierre du projet du port de Boké, il y a maintenant cinq ans. Le projet a pu être créé de rien et il a connu un grand succès grâce à la confiance accordée par le gouvernement et le soutien des populations. Et nous espérons que vous êtes satisfaits.

Car le projet a, depuis, permis à la Guinée de devenir le premier pays exportateur de bauxite au monde. Derrière cette avancée remarquable, se trouvent des milliers d’employés fournisseurs guinéens qui travaillent sans relâche au sein de nombreuses unités minières et portuaires du Consortium. La construction de ce nouveau chemin de fer sera un nouveau garant pour une exportation encore plus stable de la bauxite guinéenne et renforcera sa position sur le marché mondiale », a-t-il fait remarquer.

Pour sa part, Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie, a rappelé que la construction d’un chemin de fer complet allant d’une mine à un port date de 1974. « Depuis sa création en 2014, le Consortium SMB Winning a investi environ un milliard de dollars américains dans ses activités extractives et portuaires dans la région de Boké ainsi que dans la logistique maritime. (…)

Le chemin de fer dont la construction sera lancée aujourd’hui, contribuera significativement au développement durable de la Guinée. Les nouveaux gisements doivent entrer en exploitation dès 2022 avec une production pouvant atteindre 20 millions de tonnes par an », a fait savoir le ministre. Le président Alpha Condé a félicité le Consortium SMB Winning pour toutes les réalisations faites en Guinée, avant d’expliquer que ce chemin de fer va non seulement faciliter le transport des personnes et marchandises de Télimélé, Boffa et Boké, mais aussi permettre le transport de la bauxite jusqu’à l’usine de raffinerie d’alumine. « Il ne s’agit pas seulement de permettre à des hommes d’affaires de transporter nos mines, il s’agit de préserver l’emploi jeunes. 

Et, j’insiste sur la création de Groupement d’Intérêt Economique de jeunes afin qu’ils puissent participer au transport de la bauxite. Donc, nous allons insister auprès des autorités, des populations et des miniers pour que ces Groupements soient créés, car cela va diminuer aussi le chômage des jeunes. J’avais demandé aussi que les postes de directeurs des ressources humaines doivent revenir aux guinéens.

Car, qui connait mieux les populations que les guinéens ? Donc, tous les miniers, comme toutes les entreprises étrangères en Guinée, j’ai exigé que les directeurs des ressources humaines soient guinéens ainsi que les responsables chargés des rapports avec la communauté », a dit Alpha Condé.

Guineematin.com

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here