Le verdict sur le contentieux électoral né du 11 février dernier pour le contrôle de la commune rurale de Ouré Kaba, à Mamou, est tombé mercredi dernier. Selon nos informations, le tribunal de première instance de Mamou a jugé irrecevable la plainte de l’Union des forces démocratiques de Guinée (ufdg) pour défaut de qualité et a confirmé dans la foulée l’élection d’Elhadj Ousmane Barry du Rpg arc-en-ciel à la tête de cette juridiction.

Non content, le secrétaire fédéral de l’ufdg, candidat malheureux a fustigé la justice en ces termes : « nous avons porté plainte au tribunal, mais vous savez, chez nous on porte plainte juste puisque il n’y a pas d’autres recours, ce n’est pas puisqu’ils [les juges] vont dire la vérité. Hier [mardi], toute la journée on était sur le procès, il a été constaté que le Rpg a violé le code électoral, mais la justice nous dit qu’on devrait venir au tribunal prendre un huissier de justice pour qu’il parte là-bas le jour du vote pour constater les dégâts et comment le camp adverse a pris part au vote, avant d’amener notre plainte. Il on dit puisqu’une personne a signé PO pour les autres, ils nous ont donc restitué nos plaintes, car ils ne peuvent les prendre en compte. En plus, ils nous ont dit qu’on ne peut porter plainte nulle part ailleurs après cette décision. Il n’y pas d’autre recours pour nous. Mais vous n’êtes pas sans savoir la situation dans laquelle nous sommes, eux-mêmes ils savent que nous avons raison, mais ils n’osent pas nous rétablir dans nos droits. Certains d’entre nous disent de ne pas siéger, mais certains de nos responsables nous disent de siéger », explique Madiou Diallo.

Mediaguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here