Baidy Aribot : « On ne peut pas empêcher des guinéens de demander une nouvelle Constitution… Les gens aujourd’hui sont de mauvaises foi… »

0

Baidy Aribot s’exprime sur la nouvelle constitution : « On ne peut pas empêcher des guinéens de demander une nouvelle Constitution… Les gens aujourd’hui sont de mauvaises foi (…), ne pas reconnaitre la vérité, ne pas reconnaitre les acquis et les œuvres accomplies par le président Alpha Condé aujourd’hui relève de la mauvaise foi. Je ne suis pas du RPG mais d’un autre parti, vous le savez (…), mais je reste toujours loyal envers le président Alpha Condé parce que j’ai vu la réalité. Il faut le dire et je l’ai d’ailleurs dit à tous les guinéens qu’il sera le père de la Guinée émergente. Je le dirais à chaque fois que j’ai l’occasion de le faire, parce qu’il n’a que huit ans et ses réalisations sont vraiment de grandes œuvres. Hier on parlait d’électricité, dans ce secteur il avait promis de donner le courant et il l’a fait (…) ; Dans le domaine agricole aussi, les résultats sont visibles. Pour ce qui est des infrastructures routières et immobilières, cela aussi est visible partout dans le pays, et tout ceci grâce au président Alpha Condé. Nous sommes tous des fils de ce pays et le président vous a dit qu’il est au-dessus de la mêlée, il est le président de tous les guinéens, il ne prend pas partie dans un débat et il répondra au peuple parce que c’est ce même peuple qui l’a élu. Alors si aujourd’hui, une partie de ce peuple souhaite qu’il y ait une nouvelle constitution, est-ce que c’est un crime ? », s’interroge Baidy Aribot qui invite ses compatriotes à faire la différence entre le projet d’une nouvelle Constitution et un troisième mandat pour Alpha Condé. « Le débat est que les gens veulent ramener cela au problème de mandat du président de la république ; la question c’est autour de cette constitution. Est-elle suffisante ou pas ? Est-elle en phase avec l’évolution économique, politique et à la vision qu’on veut donner à la Guinée ? Si c’est cela, aujourd’hui vous avez le droit en tant que population de demander à ce qu’il y ait une nouvelle constitution. Personne ne doit vous l’interdire et ce n’est pas le président qui a demandé aux gens de venir solliciter une nouvelle constitution, c’est plutôt vous qui vous êtes dit, en tant que guinéens, que vous êtes sous le label d’une constitution qu’il faut revoir parce qu’il y a des failles. Alors si vous le faites c’est votre droit et on ne peut pas vous empêcher ni vous faire peur. Alors soyez dans l’esprit de la République, et soyez guinéens et patriotes dans votre démarche car ce pays nous appartient et c’est la seule chose que Dieu nous a donné en commun et nous devons en prendre soins », a lancé M. Aribot.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici