Bah Oury fait une demande au gouvernement guinéen 

Bah Oury ufdg

Plus de trois mois après les élections locales, les élus locaux peinent à être installés dans leurs fonctions. Les négociations entre mouvance et opposition au sujet du contentieux électoral sont au point de mort. Le vice-président exclu de l’UFDG affirme que les camps devraient privilégier l’intérêt des collectivités locales.

‘’Les deux parties ne veulent pas que les élus locaux soient installés. Avec les délégations spéciales qui ont géré les communes pendant plus de deux années, ils considèrent que cette situation les convient beaucoup plus que le respect de la loi et de la souveraineté du peuple qui a voté pour élire leurs les responsables à la base’’, a déclaré en substance Bah Oury.

Selon l’ancien ministre de la réconciliation nationale, le gouvernement doit maintenant passer à l’installation les élus conformément à la loi. ‘’Dans cette affaire, c’est comme deux amis qui essaient de discuter en apparence alors que dans le fond, ils s’entendent très bien. Pour moi, la CENI a proclamé les résultats définitifs et le contentieux électoral a été résorbé en conformité avec le code électoral. Partant de là, le gouvernement doit installer les conseillers communaux conformément à la loi’’, a-t-il ajouté dans un entretien avec VisionGuinee.

Il accuse la mouvance et l’opposition de prendre en otage le pays avec des ‘’intentions qui n’ont rien à voir avec le développement local, encore mois avec l’intérêt du peuple’’.

Visionguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here