Assassinat d’Elhadj Doura-le fils raconte : « ce fut une période difficile et douloureuse ; un calvaire pour toute la famille »

La découverte macabre du corps de l’opérateur économique, Elhadj Doura Diallo, enlevé début décembre 2017, par des inconnus à Hamdallaye, a laissé sa famille pantoise.  Même si des rumeurs sur sa mort ont circulé à Conakry et démenties par un de ses fils qui avait souhaité voir de ses propres yeux, c’est seulement ce mercredi, la confirmation a été faite.

Mardi, la gendarmerie nationale qui a mené les enquêtes sur cet enlèvement, a découvert le corps enfui dans le disctrict de Maléyah, dans la préfecture de Forécariah.

Contrairement aux informations affirmées la semaine passée, l’opération d’exhumation du corps s’est déroulée en présence d’un médecin, le Pr Hassane Bah, d’un juge d’instruction, du présumé cerveau de l’enlèvement, d’un des fils de la victime et de certains médias.

A la tévision nationale, le médecin légiste a indiqué que cette fois-ci, il s’agit bien du corps d’Elhadj Doura parce qu’ils ont retrouvé des indices, notamment la prothèse dentaire.

L’un des fils de l’opérateur économique, Thierno Diallo, a confirmé les informations du médecin légiste écartant tout doute sur cette disparition. Ce dernier a raconté à la télévision guinéenne que ce fut « une période difficile et douloureuse ; un calvaire pour toute sa famille ». Ajoutant au passage, qu’il ne souhaite à personne de vivre leur situation après l’enlèvement de leur père.

L’adjudant-chef, Camara, a félicité la collaboration des services de sécurité qui a permis de mettre le grappin sur le présumé cerveau du kidnapping d’Elhadj Doura. Un certain Mamadou Diallo, arrêté en Guinée et rapatrié à Conakry a permis l’identification de la tombe.

Désormais, le corps d’Elhadj Doura, âgé de près de quatre-vingts ans, est dans un laboratoire pour connaître les causes de sa mort.

Faut-il noter que l’affaire Elhadj Doura a aiguisé l’appétit de vérité du côté de la famille du journaliste d’Espace Fm, Chérif Diallo, disparu depuis plus de deux ans.

Mamady Touré

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here