Armées : Après avoir sauvé un enfant de 3 ans, le caporal Cheick Moussa Soumah risque gros !

Caporal CHEICK MOUCTAR SOUMAH
Caporal CHEICK MOUCTAR SOUMAH

Le militaire qui a sauvé l’enfant de 3 ans six mois le dimanche 9 septembre dernier commence à avoir des ennuis de sa hiérarchie supérieure. Le Caporal Cheick Moussa Soumah n’aurait pas respecté l’obligation de réserves soumise aux militaires. On lui reproche aussi de n’avoir pas informé ses chefs hiérarchiques avant de parler dans certains médias dont la radio Espace.

A en croire une source contactée par Aminata.com, au lendemain de sa sortie chez nos confrères, certains hauts cadres militaires au Ministère de la défense auraient exprimé leur colère de voir un subalterne s’exprimer sans l’autorisation de sa hiérarchie. C’est pour cela qu’à la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) dirigée par le journaliste Aladji Cellou, aucun officier supérieur ou un membre du cabinet du département de la défense n’a daigné participer à l’accueil du soldat. C’est bien vérifiable sur les images diffusées par la RTG.

Au ministère de la citoyenneté, la décoration du héros prévue mercredi à 14 heures n’a pas eu. Les chefs militaires auraient fait part de leur opposition. Certains auraient menacé de sanctionner le jeune soldat. Des tractations sont alors engagées et qui ont abouti au report pour ce jeudi de la décoration du jeune caporal. Les militaires guinéens qui sont connus pour la facilité de leur gâchette, le courage exceptionnel et l’altruisme de ce soldat devraient être récompensés. Pour certains observateurs, dans une Guinée où les militaires ont une image peu reluisante au niveau de la population, la bravoure de ce caporal devrait symboliser la détente dans les relations civilo-militaires.

Aminata.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here