«AOB avait frappé Dadis une semaine avant son accession au pouvoir », selon le soldat Issa Sow

Les révélations du soldat Issa Sow continuent sur votre quotidien d’information. Comme c’est le cas la semaine en cours quand il nous a confié ce qui suit :

«Les problèmes d’Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) datent du temps du défunt président Lansana Conté. Son retour de Paris quand il a eu le grade aspirant a provoqué la jalousie et la frustration au sein de ses camarades de promotion. AOB a été le premier soldat à être désigné pour suivre les cours d’officier au Sénégal. Il était un soldat bien formé et très dur de caractère», explique le Soldat Issa Sow. Et de poursuivre : « Pendant la mutinerie des 2 et 3 février 1996, c’est AOB et son groupe qui sont restés près du Général Lansana Conté. Et toute sa famille pensait qu’il est mort quand ils ont tiré sur le palais des nations.»

«Il était un guerrier, un soldat loyal. Et il n’a jamais imaginé faire un coup d’Etat. Sa loyauté au défunt président Lansana Conté lui a poussé à frapper le capitaine Dadis Camara (ancien chef de la junte, Ndlr) devant le magasin de denrées alimentaires, quand ce dernier lui a proposé d’être dans son groupe, par ce que le général Lansana Conté était trop affaibli par la maladie. Une semaine après Dadis est devenu président», relate le soldat Issa Sow. Et de renchérir

«C’est pourquoi Makambo qui est un ancien élève du Commandant AOB a toujours voulu le tuer pendant la transition. Il avait tenté à plusieurs reprise mais il n’a pas pu, parce que j’alertais toujours AOB».

Libreopinionguinee avec depecheguinee 

4 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here