Amadou Damaro avertit le ministre de la justice: « c’est un risque de s’attaquer au patron de la majorité »

0

Le bras de fer se poursuit entre le président de la majorité présidentielle Amadou Damaro Camara et l’association des magistrats dont la requête aux fins d’une levée de l’immunité parlementaire du député a été rejetée par le bureau de l’assemblée nationale. Hier jeudi 09 mai en marge de l’adoption du nouveau code civil, le chef du groupe parlementaire RPG ARC-EN-CIEL s’est encore prononcé sur cette épreuve de force entre lui et les magistrats. L’honorable Damaro n’a pas ménagé le ministre de la justice garde des sceaux Cheick Sako. « Nous sommes ici par le peuple de Guinée, faut-il connaître la culture de ce peuple pour pouvoir agir en son nom, c’est tout ce que j’ai demandé » Ensuite, poursuit-il, j’ai un message pour le ministre de la justice « Nous sommes là pour lui, on l’a toujours soutenu dans tous les textes qu’il nous a envoyés ici même si souvent ils n’étaient pas les meilleurs mais ce serait un risque parfois de s’attaquer au patron de la majorité qui vous soutient » a martelé Amadou Damaro Camara S’adressant aux magistrats avec lesquels il est en conflit depuis quelques semaines, le chef de la majorité parlementaire reconnaît « parfois les magistrats il y a des grands magistrats en Guinée, je le reconnais mais l’association des magistrats aura tout à gagner en respectabilité à en faire des grands magistrats comme Sima (Mamadou Sima Sylla président de la cour suprême, ndlr) en rapprochant le comportement, le professionnalisme, l’éthique, la déontologie vers les patrons des magistrats que de tirer vers ceux qui sont passés devant les conseils de discipline qui ont souvent été rétrogradés et punis, la seule différence nous ne savons jamais quels sont les magistrats qui sont indélicats » a commenté l’honorable Amadou Damaro Camara

Libreopinionguinee avec accentguinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici