Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Alpha Condé-Umaro Sissico Embalo : l’impossible entente, l’incident de trop à Accra

Entre le président Alpha Condé et son homologue et voisin bissao-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, la réconciliation semble de plus en plus improbable voire impossible.

En effet, le différend qui oppose les deux hommes s’est à nouveau invité au 59ème sommet ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO tenu à Accra, la capitale ghanéenne, le 19 juin 2021.

Alors que les ministres de la défense du Sénégal et de la Guinée, s’apprêtaient à signer un accord de coopération militaire en vue de sécuriser leur frontière terrestre commune dans le cadre de sa prochaine réouverture à la suite de négociations menées par les présidents Nana Akufo Addo et Adama Barrow, Umaro Sissoco Embalo a piqué une colère noire à Accra contre Alpha Condé en martelant, citation : «Il n’y a pas de guerre entre le Sénégal et la Guinée… nous devons dire la vérité au président Alpha. Il n’avait pas le droit de fermer les frontières avec le Sénégal, la Guinée Bissau et la Sierra Léone. Je n’enverrai jamais des ministres pour signer ces types d’accord», a-t-il lancé.

Il a fallu un rappel à l’ordre très prompt du maître de la cérémonie, le président ghanéen Akufo Addo qui lui a retiré la parole.

Une colère qui sonne comme un incident de trop entre Alpha Condé et Umaro Sissoco Embalo, qui n’arrivent toujours pas à mettre fin au différend qui les oppose, litige né de la présidentielle bissau-guinéenne.

Un accrochage inattendu, provocateur et délibéré qui prouve, si besoin en était de le redire, que la réouverture de la frontière terrestre entre la Guinée et la Guinée-Bissau n’est pas pour demain. Au grand détriment des populations des deux côtés de la frontière terrestre commune.

Libreopinionguinee Avec Mosaiqueguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.