Alpha Condé tacle les enseignants : « Quand je dis que l’enseignement guinéen est malade, des gens qui nous fatiguent, qui crient, qui ne savent même pas parler français»

Conakry-Le Chef de l’Etat a présidé, ce dimanche 22 avril 2018, la cérémonie de clôture de l’événement Conakry Capitale Mondiale de Livre. Fidèle à ses habitudes communicationnelles, Alpha Condé n’a pas manqué de faire de cet espace culturel et mondial, une tribune pour jeter une pierre dans le jardin des enseignants de Guinée.

«Est ce que tous ces jeunes de moins de 30 ans ont accès à la culture en français ? Quand nous voyons le niveau de nos enseignants, je n’en suis pas sûr», a déclaré le Chef de l’Etat devant un aréopage d’invités nationaux et étrangers.

Quand je dis que l’enseignement guinéen est malade, poursuit le Président, cela est une réalité. «Alors, le peuple de Guinée va savoir qui est qui. Des gens qui nous fatiguent, qui crient, qui ne savent même pas parler français eux-mêmes, comment voulez-vous qu’ils enseignent nos enfants ?» S’est interrogé le Chef de l’Etat.

C’est pourquoi, enchaîne Alpha Condé, nous allons organiser les états généraux de l’enseignement. «Tous ceux qui accèdent à l’enseignement par des méthodes frauduleuses, des copinages… et qui n’ont pas de niveau, nous allons faire des tests pour qu’enfin nos enfants aient des enseignants capables de leur permettre d’avoir accès à la connaissance», a promis le Président.

Pour Alpha Condé, le système « E-école » va permettre aux apprenants guinéens de suivre des cours donnés ailleurs et de dépasser momentanément « la carence des enseignants incapables, qui n’ont pas le niveau ».

Ces déclarations du Président de la République interviennent après la grève des enseignants, conduite par Aboubacar Soumah, Secrétaire général du syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg).

Mosaique

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here