« Alpha Condé n’a pas encore dit qu’il veut un 3e mandat. Comment peut-on lui faire un procès d’intention?, s’interroge un magistrat

Alpha Condé et Kèlèfa Sall de la cour constitutionnelle
Alpha Condé et Kèlèfa Sall de la cour constitutionnelle

Alors que la constitution stipule qu’en aucun cas, ‘’nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non’’, il est prêté au président Alpha Condé des intentions de faire sauter le verrou constitutionnel pour briguer un troisième mandat en 2020.
Invité lundi de l’émission Œil de lynx, Mohamed Aly Thiam, président de l’association des magistrats de Guinée, a été interpellé sur ce débat qui fait rage dans la cité.
‘’Alpha Condé n’a pas encore dit qu’il veut un 3e mandat. Comment peut-on lui faire un procès d’intention ?’’, se demande le magistrat qui estime que l’année 2020 n’est pas loin : ‘’Attendons, s’il dit qu’il va se présenter, les citoyens sanctionneront cette volonté soit par Oui ou par Non’’.
Il insiste sur le fait qu’Alpha Condé en personne n’a pas déclaré qu’il a été l’intention de briguer un troisième mandat présidentiel. ‘’Ce sont des personnes qui expriment leur désir de le voir se représenter [en 2020], c’est leur droit. Nous devons respecter cette opinion puisque notre constitution veut que chacun ait le droit à la libre expression de son opinion’’, recommande M. Thiam.
Quand il lui est fait remarquer que les dispositions constitutionnelles relatives au nombre et à la durée du mandat présidentiel sont intangibles, le magistrat répond : ‘’Il y a ce que dit la constitution et ce que veulent les hommes. Respectons l’opinion des gens. S’ils pensent que le président doit rester pour un 3e mandat malgré l’interdiction de la constitution, c’est leur droit (…)’’.

VisionGuinee.Info

138 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here