Alpha Condé :  « les gens qui me téléphonent j’efface tout puisque ce sont des gens qui racontent des mensonges et ils sont téléguidés »

« Il y a des gens qui m’envoient des sms pour me dire telle personne est comme ça, elle est ceci. Alors ne vous fatiguez pas de donner le téléphone au gens de m’appeler parce que je ne lis pas et c’est pas mon problème ».

Ces propos sont du chef de l’État guinéen à l’endroit de ceux qui lui écrivent des messages. Pour une énième fois le patron de Sekhoutoureya se montre allergique aux SMS qu’il reçoit anonymes qu’il reçoit.

Habitué à faire des annonces surprises à chaque grand rendez-vous, le président de la république a encore fait parler de lui le samedi dernier. En conférence de presse organisée par l’association des Jeunes Acteurs pour le Changement, Alpha Condé a sorti ses griffes contre ceux qui lui écrivent sur son numéro de téléphone. Au delà de les avoir mis en garde il a rassuré de ne pas prendre en compte toute révélation venant d’eux sur qui que ce soit. Apparemment irrité contre les SMS qui lui parviennent régulièrement, le chef de l’État offense: « Ceux qui parlent de la lutte contre la corruption sont souvent les plus corrompus. Il critique les ministres mais quand on les nommes ils font pire. Avant je lisais les sms mais maintenant je ne les lis plus. Et les gens qui me téléphonent j’efface tout puisque ce sont des gens qui racontent des mensonges et ils sont téléguidés. Quand il s’en rendent compte que je veux nommer tel voilà combien de sms qu’on m’envoie pour me dire président si tu nommes telle personne on va descendre dans la rue. Quand je reviens pour appeler la personne le numéro ne passe plus. »

Comme pour mettre à l’aise ses collaborateurs, Alpha Fondé promet de ne pas prendre en compte ce que lui disent les messages anonymes. Pour lui, il n’est plus question d’y jeter un coup d’œil. En plus il affirme être au courant de la cause qui rend les SMS d’inconnus fréquents dans sa messagerie: « Alors ce n’est plus la peine de m’envoyer les sms parce que je ne les lis pas. Le dernier cas en date quand il y’a eu de mouvement à Touba et que j’ai sanctionné le ministre de la sécurité et le secrétaire général. Quelqu’un m’a envoyé les sms pour me dire que j’ai laissé le plus coupable qui est le préfet de Gaoual. J’ai dit ah bon? Mais comme je dis souvent qui n’a pas fait des enquêtes n’a pas droit à la parole, je me suis pas pressé. Deux jours plus tard la même personne m’envoie des sms en me disant qu’elle veut être préfet de Gaoual. »

Dans son intervention il n’y pas que seulement eu de républiques à ceux qui l’embêtent par des messages. Il se dit prêt à accompagner les jeunes cadres du pays pour toute initiative profitable au pays.

A.Soumah

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here