Alpha Condé: « ceux qui viennent vous dire Alpha n’aime pas les malinkés. Je le dis à la face du monde… »

La Guinée a célébré en différé le 59ème anniversaire de son indépendance, le 13 janvier 2018 à Kankan. Dans son discours de circonstance, le président de la République a reconnu l’honnêteté des deux premiers Chefs d’Etat guinéens. Cependant, Alpha Condé a dénoncé les manœuvres de certains hauts cadres guinéens qui selon lui, ont été à la base du retard de la Guinée. Pour lui, rien n’empêchera désormais la marche vers le développement de la Guinée.

Dans son speech, Alpha Condé commence par tancer certains acteurs de la sphère politique. Selon lui, « les jeunes ne doivent plus se laisser manipuler par des politiciens qui n’ont pas de programmes, qui ne peuvent rien présenter au peuple et qui manipulent les jeunes pour bloquer ce pays d’avancer. Le président Sékou Touré, comme le président Conté ont tous voulu le bien et le bonheur du peuple de Guinée, chacun d’eux à sa façon. Malheureusement, ils ont été confrontés à beaucoup de difficuktés. Le président Sékou Touré a été victime, d’avoir osé voter non et la Guinée a été mise en quarantaine. On a voulu isoler la Guinée, mais la Guinée n’a pas été isolée grâce à la coopération avec la Chine et l’Union soviétique à l’époque, mais cela n’a pas empêché la Guinée d’avancer du tout. Le président Conté bien que militaire pas politicien, a voulu faire ce qu’il pouvait. Lui, son adversité ça été les cadres. Ces cadres qui ont préféré piller le pays », dénonce Alpha Condé.

Parlant de ses acquis, le président de la République a articulé des mots aussi sur ses réalisations en matière d’énergie. Du haut de la tribune, il entonne, « de la période coloniale en 2010, la Guinée n’a pas pu construire plus de 100 MW de barrage hydraulique. Alors que nous avons une capacité de construire 6000 MW. En 5 ans, nous avons fait plus du double que la Guinée n’a pas fait pendant 50 ans » s’est vanté le chef de l’Etat guinéen. Avant d’ajouter, « il est maintenant temps de communiquer à la jeunesse qui est qui. Il faut que la jeunesse ait comme préoccupation, l’unité et le développement de la Guinée ».

Sur la même lancée, le président de la République promet un avenir radieux aux Guinéens. « Pendant la période coloniale, la Guinée était citée comme le bijou des colonies françaises, car elle était un scandale géologique et un scandale agricole. On était de toutes les colonies françaises celle qui était destinée au meilleur avenir. Ce que je suis venu vous dire aujourd’hui, ce que ce qui a été prévu comme destin de la Guinée par les colonisateurs français, c’est cet avenir que nous voulons donner à la Guinée. Que la Guinée devienne le pays le plus développé des anciennes colonies françaises », a-t-il souhaité.

Cependant, face aux habitants de Nabaya, le Chef de l’Etat envoie un message à ses détracteurs. « Aujourd’hui le peuple de Guinée regarde devant pour voir un avenir radieux latent, contrairement à ceux qui viennent vous racontez des balivernes et qui ont été au gouvernement qui viennent vous dire Alpha n’aime pas les malinkés. Je le dis à la face du monde, personne n’empêchera le véhicule de Guinée de rouler sur ses quatre roues».

Il faut indiquer que lors de son discours, le président de la République a annoncé les villes qui abriteront les prochaines fêtes tournantes. Il s’agit de la capitale Conakry, des villes administratives de Kindia, Labé et Faranah. Reste à savoir si ces moments le trouveront à la tête du pays.

Sadjo Diallo

 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here