Aliou Bah, nouveau président du « MODEL » : « On a été appauvri par des gens qui ne se préoccupent pas à aider les populations. Ils ne sont pas à la hauteur »

Le mouvement démocratique libéral (MODEL) est le projet de Parti politique que porte Aliou Bah. L’homme est connu du grand public pour son engagement politique pendant les cinq dernières années. En avril 2018, il a démissionné du Bloc libéral, une formation d’opposition dont le candidat est arrivé quatrième lors de la présidentielle de 2015.

En conférence de presse ce mardi, 18 septembre 2018, Aliou Bah, connu pour ses critiques acerbes contre la gouvernance actuelle a annoncée l’obtention d’un récépissé l’autorisant à travailler en attendant une décision administrative pour permettre à sa formation ‘’ politique ‘’ à exister. Selon lui, la création de sa formation politique répond à un souci urgent de faire face aux préoccupations du moment. Car ‘’ la politique n’est utile que quand elle sert à résoudre les problèmes des populations. Chaque année, chaque mois, nous déplorons un niveau de crise particulière (…) Il faut s’interroger car l’offre politique n’est pas suffisante ‘’, a-t-il déclaré.

Pour Aliou Bah, le contexte actuel exige aussi une autre analyse, l’engagement de la jeunesse notamment. ‘’ Cette jeunesse tarde à rassurer. Même si on n’est pas satisfait de la gouvernance mais la jeunesse guinéenne doit faire une rétrospection ‘’, conseille-t-il avant d’appeler à un débat objectif pour faire face aux véritables défis du moment.

‘’ On a été appauvri par des gens qui ne se préoccupent pas à aider les populations. Ils ne sont pas à la hauteur. Je m’étais donné le temps nécessaire pour écouter les autres. On passe tout le temps à régler des crises et à créer d’autres (…) Les populations ont envie d’entendre d’autres discours ‘’, fait-il remarquer pour justifier le choix de penser à la création d’une nouvelle organisation politique.

‘’ Cela s’est traduit par un projet nouvel. Le MODEL veut se singulariser en portant l’aspect sur les valeurs et les principes pour améliorer les conditions de vie de nos populations. La politique n’est pas l’art de diviser les ethnies mais elle est l’art de trouver des réponses aux préoccupations du moment ‘’, a-t-il indiqué.

Avec lepointplus.info

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here