AG de l’UFDG : voici l’intégralité du discours de Cellou Dalein « Lorsqu’on dit que l’UFDG est isolé, c’est ridicule »

Militants et militantes, je commence par vous remercier pour cette mobilisation importante à notre assemblée générale hebdomadaire ce matin malgré la forte pluie. Surpris mais pas tout à fait car les militants de L’UFDG m’ont habitué à braver les intempéries, la chaleur, la pluie et les bombes lacrymogènes pour répondre aux appels du parti. Donc je tiens à vous féliciter pour cette constance dans la résistance et la mobilisation pour réaffirmer votre détermination à continuer le combat pour le triomphe de la justice, de la démocratie et de la paix dans notre pays.
Je voudrais souhaiter la bienvenue aux nombreux compatriotes qui ont décidé de faire confiance à l’UFDG, les femmes de Kaloum, notre compatriote Condé de Kouroussa.
Je voudrais vous demander de ne pas avoir de complexe, je sais que vous n’en avez pas de considérer que votre leader est isolé. On ne peut être isolé que par la population, aujourd’hui les Guinéens nous font confiance, ils adhérent massivement au parti et soutiennent son programme. Lorsqu’on dit que l’UFDG est isolé, c’est ridicule. Regardez les résultats des élections communales qui ont permis de mesurer le poids de chaque parti politique, regardez dans les capitales régionales, à Conakry on a eu 76 conseillers contre 49 pour le RPG. Nous étions largement en avance à Boké, kamsar, Dubreka, Kindia, Mamou, Labé, Manéah et même Forécariah. Nous sommes faiseurs de roi à Siguiri, Faranah entre le RPG et une liste indépendante. Nous sommes 2ème à Macenta, N’zerekore et Gueckedou, est ce qu’on peut dire que l’UFDG est isolé ?
Nous sommes en démocratie, c’est le peuple qui doit choisir, qui doit montrer qui est isolé et qui ne l’est pas, le peuple de Guinée nous fait confiance. Nous avons 75 quartiers sur 128 à Conakry, est ce qu’on peut dire que vous êtes isolés ? Nous devons être fiers du travail accompli et des résultats obtenus parce que nous sommes sûrs que les résultats vont s’améliorer continuellement jusqu’en 2020 où nous serons inévitablement au pouvoir. Mais il faut que la mobilisation demeure, les velléités de contrecarrer l’UFDG dans sa marche vers la magistrature suprême ne manqueront pas. Mais je vous fais confiance, je sais que de la même manière que nous avons fait pour récupérer les quartiers et certaines communes, vous vous leverez le moment venu face aux ruses que Alpha Condé va déclencher pour s’opposer à notre ascension. Je vous fais confiance, vous m’avez prouvé depuis 2011 que nous pouvons nous battre avec la même détermination.
Aujourd’hui, nos compatriotes qu’on avait effrayé et intimidé ont compris que notre combat est celui de l’unité, de l’épanouissement et de la réconciliation de la Guinée, ils viennent en masse dans le parti.
Beaucoup de choses sont entrain de se passer, c’est le signe d’une fin de règne, le bradage de nos ressources dans des conditions scandaleuses comme la concession qui vient d’être donnée à la société Albayrak, c’est un dossier d’Alpha Condé. Le ministre de l’économie et des finances et le ministre du transport n’ont pas été associés, même si celui des transports estime qu’il est de son devoir de défendre tout ce que fait Alpha Condé. Cette concession a été signée par le directeur du port autonome à laquelle il n’a pas associé le conseil d’administration. Alpha Condé avait donné une instruction ferme pour que la signature soit faite parce qu’il devait aller en Turquie avec le document. L’autre concession, il a attribué à une société sans appel d’offre, l’aménagement de la zone-est pour 774 millions de dollars, sans aucune étude particulière. La Guinée va s’endetter pour financer ce projet, vous et vos enfants allez rembourser cette dette alors qu’il y a plus 100 millions de dollars de surfacturation. Il y a d’autres guichets, ils vont payer un ticket d’entrer de 15 millions de dollars et ils vont verser d’autres choses à d’autres guichets. Pourquoi ? Pour avoir des ressources, non pas pour avoir une retraite confortable, mais il faut financer aussi la répression au cas où vous levrez contre le troisième mandat. Ils ont importé suffisamment de gaz lacrymogènes et d’armes légères. Vous les entendez dire, nous allons mettre de l’ordre, les manifestations sont interdites, le droit de grève est suspendu. C’est ça la réalité parce qu’ils ont peur et veulent se maintenir au pouvoir pour continuer à dilapider les ressources du pays, il y a des défis énormes, restons mobilisés parce que la Guinée nous appartient tous. Il faut saluer les syndicalistes qui protestent pour leurs intérêts mais aussi contre la mauvaise gouvernance. Cette attribution du port à une société dans l’opacité totale est une illustration éloquente de la mauvaise gouvernance. Je salue le courage des syndicalistes parce que lorsque les tarifs du port vont augmenter, c’est le consommateur qui va payer, l’importateur payera mais il répercutera ce coût sur les denrées de première nécessité.
L’autre signe de fin de règne, c’est l’indiscipline dans le parti présidentiel, lorsque la direction nationale décide, certains protestent. Lorsqu’on donne un ministère à quelqu’un, il demande un autre ministère plus juteux, Alpha obtempère pourvu que le principal concerné ne déballe pas. C’est la course à l’enrichissement effréné des dirigeants, c’est pour ça qu’on revendique des postes plus juteux et c’est pourquoi on multiplie les marchés publics passés de gré à gré avec des surfacturations éhontées. Personne ne peut rien, il n’y a pas de recours, pas de cour de justice, à l’assemblée ils ont une majorité qui ne peut pas permette la mise en place de commission de contrôle parlementaire. Personne ne peut interpeller quelqu’un, sauf si tu as un conflit sur le plan politique on regarde ta gestion, sinon le clan ne fait que s’enrichir, le port c’est pour enrichir le clan et l’importation des engrais c’est pour enrichir le même clan. Ils deviennent riches et ils ne veulent pas s’arrêter en 2020 mais ils nous trouverons sur leur chemin. Ils nous disent déjà c’est l’ordre, c’est pas le droit qui va régir désormais le fonctionnement de notre pays. Comment un ministre de la république peut faire un communiqué pour interdire les manifestations alors que la constitution l’autorise. Si la haute cour de justice existait on devait traduire le ministre devant la justice pour avoir violer la constitution.
 Aujourd’hui, les Guinéens comptent sur vous les militants de l’UFDG et nous serons digne de la confiance, je vous remercie.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here