Affaire de Sextape à Kankan : ce qu’on sait de la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux 

Depuis une semaine environ, une sextape (une vidéo érotique ou pornographique faite par des amateurs et destinée à un visionnage privé) fait du bruit à Kankan. Elle s’est retrouvée sur les réseaux sociaux et circule dans les téléphones portables.

Selon les informations recueillies par le correspondant de nos confrères de Guineematin.com à Kankan, la fille qui est sur la vidéo est militaire en service à Kankan et son amant est un jeune commerçant. La vidéo aurait été tournée il y a longtemps, mais c’est récemment qu’elle est sortie.

Dans cette courte vidéo de 2 minutes 19 secondes, on aperçoit une fille de teint clair en train de faire une fellation à un jeune de teint noir qui semble être son amant. La fille en question est militaire. Elle est célibataire et sert au camp de la troisième région militaire, Soudjata Keita de Kankan. Le jeune homme, lui, est commerçant. Selon nos informations, la vidéo a été prise l’année dernière avant d’être publiée récemment sur les réseaux sociaux.

On ne sait pas pour l’heure qui a publié la vidéo. Mais, on sait cependant que les deux tourtereaux se sont fait filmer volontairement. Car, dans leur causerie, on entend la fille dire à son amant de fixer aussi la caméra comme elle. Ce qui fait que tous les deux, leurs visages apparaissent clairement dans la vidéo. On l’entend également dire au jeune : « Si Baïlo voit ça, il dira qu’on est fous ». Ce qui veut dire que les deux étaient tout à fait conscients de ce qu’ils faisaient et ils étaient tous consentants.

Après la sortie de la vidéo, la fille aurait été interpellée par sa hiérarchie au camp militaire de Kankan où elle aurait présenté des excuses. Quant au jeune, il a pris la fuite et reste pour l’instant introuvable. Des proches de la fille estiment que c’est le jeune qui a fait sortir la vidéo, parce qu’il aurait menacé auparavant, de la publier au cas où la fille le quitterait au profit de quelqu’un d’autre. Il se murmure même que la famille de la fille veut porter plainte contre le jeune en justice.

Depuis quelques années, plusieurs sextapes sont apparues en Guinée. Des hommes et des femmes qui se filment le plus souvent volontairement et dont les vidéos se retrouvent sur internet et circulent dans les téléphones. Cette situation regrettable dénote de la mauvaise utilisation des technologies de l’information et de la communication, le téléphone portable en particulier, dans notre pays. Il faut noter aussi la passivité des autorités qui laissent passer généralement ce genre de situations qui auraient dû pourtant être sanctionnées.

Avec Guineematin

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here