Affaire de la mairie de Matoto : des militants de l’UFDG très en colère contre les responsables du parti

0
Des militants, très engagés, pour l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ont été déçus ce jeudi 7 février par l’attitude de leurs responsables, a constaté Guineenews. Appelés à aller empêcher la reprise du vote à Matoto ce jeudi, ces militants se sont mobilisés au domicile du candidat du parti, Kalémoudou Yansané. Malheureusement, ce pour quoi, ils ont été appelés n’a pas été fait. Car, les responsables du parti leur ont demandé de ne pas remonter à la mairie.
« Nous clamons haut et fort que le seul maire élu à Matoto, c’est Kalémoudou Yansané. Cela reste et demeure. Je ne dis pas qu’on ne va pas mettre quelqu’un par décret, mais lorsqu’il s’agit de l’élection du maire, le seul maire élu s’appelle Kalémoudou Yansané. Nous sommes un parti cohérent. La direction nationale a dit que nous ne serons jamais dans une salle où on fait l’élection d’un maire. Parce que c’est contradictoire pour nous de défendre pendant des mois que Kalémoudou Yansané a été élu maire et qu’aujourd’hui nous allons  s’asseoir avec le RPG pour dire que nous allons faire une compétition », a déclaré le Dr Thierno Ismaël Doukouré, secrétaire général adjoint du comité national de la jeunesse de l’UFDG.

Mais ce discours de fermeté a été interrompu par des jeunes qui n’entendait q’une seule chose : aller à mairie pour empêcher le vote, comme convenu. Peu après, l’annonce de la « victoire » de Mamadouba Tos Camara a monté l’adrénaline des jeunes.

«Voilà, ils  sont assis ici et les autres sont en train de faire l’élection à Matoto». Des disputes commencent. Certains veulent écouter les conseils qui leur sont faits, d’autres par contre, sont furieux : « ils pensent que le pouvoir s’obtient comme ça ? Ils n’ont qu’à aller à la mosquée pour tenir ces genres de discours. »

Un autre militant accuse le vice-président de l’UFDG, le Dr Fod Oussou Fofana, d’avoir tout chamboulé : « Fodé Oussou a fait une mauvaise communication. C’est ce qui a fait qu’ils ont envoyé tous ces agents de sécurité à la mairie. »

Pendant que les responsables sont en train de sensibiliser les jeunes, le propriétaire des matériels de la sonorisation est allé retirer le micro et prendre son matériel. Des agents de la sécurité s’opposent à ce qu’ils partent, mais le jeune était très fâché : « Qu’est-ce qu’ils veulent ? Moi il n’y a pas ce qu’on ne m’a pas fait. On se bat pour qu’ils aient le pouvoir, mais comme c’est comme ça, je m’en vais. » Au final, Kalémoudou Yansané a réussi à calmer sa colère. Mais les sensibilisations ont pris fin.

« Hier on n’a pas travaillé. Aujourd’hui encore on n’a pas travaillé. Tout ça à cause d’eux. Pourquoi alors ils nous appellent ? », s’interroge un autre militant, l’air déçu. Lassés d’attendre, ils sont repartis chez eux un à un.

Guineenews

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici