Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/d1995712c12572590d6567af0b283bd6/Libreopinion/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/d1995712c12572590d6567af0b283bd6/Libreopinion/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Affaire 50 millions de dollars : l’ex-directeur financier de la Sotelgui, Bangaly Sano aussi entendu | Libre Opinion Guinée
Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Affaire 50 millions de dollars : l’ex-directeur financier de la Sotelgui, Bangaly Sano aussi entendu

En détention depuis le 6 avril 2022, le procès de l’ancien ministre des Postes et Télécommunications et ancien ministre de l’Environnement du régime déchu, Oyé Guilavogui s’est poursuivi ce mercredi 7 Juin 2023 par devant la chambre du jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief).

Tout comme les autres dignitaires du régime Alpha Condé, Oyé Guilavogui aussi est reproché par le procureur spécial près la Crief, Aly Touré d’avoir détourné les deniers publics.

Parmi les différentes infractions reprochées par l’ancien ministre figure le cas des 50 millions de dollars destinés à la relance de la SOTELGUI.

pour en savoir plus sur l’utilisation des 50 millions de dollars, un près alloué par la banque chinoise Exim-Bank à l’Etat pour la relance de la Sotelgui, la chambre de jugement de la crief a entendu aussi le directeur financier de l’ancienne société de téléphonie guinéenne, Bangaly Sano, en qualité de témoin.

« Je faisais partie de la délégation guinéenne qui est allée négocié le près concernant les 50 millions de dollars auprès d’Exim-bank. J’ai assisté à l’ensemble de la signature des protocoles d’accords. Les 50 millions de dollars étaient destinés au développement de la Sotelgui. Mais avant la mise en place du près, j’ai été limogé de mon poste du directeur financier pour être nommé responsable de l’audit interne de la Sotelgui. Et quelques temps après, la Sotelgui a été fermée. Donc, je ne connais rien de l’utilisation de cette somme et je ne peux pas dire si le ministre Oyé est impliqué ou pas. C’est à la Cour de déterminer sa culpabilité. Et, je ne peux non plus m’exprimer sur la livraison des équipements par la société Huawei -Guinée. Ce qui reste claire, c’est que l’accompagnement de la Sotelgui a fait défaut », a déclaré Bangaly Sano.

Et l’affaire a été renvoyée au 14 juin prochain pour l’ultime comparution du témoin, Ismael Kaba en service à l’ARPT.

Libreopinionguinee avec Mediaguinee

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.