Aboubacar Sylla ministre des transports guinée

Aboubacar Sylla, le président de l’UFC et ministre des Transports, est plus que jamais engagé à défendre le projet de nouvelle constitution que le pouvoir compte soumettre à un référendum populaire. Au lendemain de la naissance de la Coalition Démocratique pour une Nouvelle Constitution (CODENOC) regroupant plusieurs partis de la mouvance présidentielle, le porte-parole du gouvernement est venu au siège de son parti ce samedi, 03 août 2019, pour expliquer à ses militants de quoi il s’agit exactement. Selon lui, il s’agit d’une organisation qui vise à faire comprendre aux Guinéens la nécessite de doter notre pays d’une nouvelle constitution, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

A cette occasion, les partisans de l’Union des Forces du Changement se sont massivement mobilisés au siège du parti, situé au quartier Taouyah, pour écouter le message de leur leader. Un message qui tourne principalement autour du projet de nouvelle constitution et de la coalition créée le vendredi, 02 août 2019 par le RPG Arc-en-ciel et ses alliés, pour promouvoir un référendum constitutionnel. « C’est une grande coalition puisqu’elle regroupe des partis de la mouvance présidentielle, plusieurs autres partis ainsi que des organisations et plateformes de la société civile.

Tous ceux qui estiment que notre pays doit se doter d’un nouveau texte qui doit lui permettre d’améliorer le fonctionnement de ses institution, tous ceux qui pensent qu’il y a des problèmes dans notre pays qui méritent d’être pris en charge dans une nouvelle loi fondamentale, tous ceux qui estiment que la constitution actuelle est une constitution de transition et qu’elle a servi pour les Guinéens de passer un cap difficile qui était celui de rétablir l’ordre constitutionnel normal, en allant d’un régime militaire issu d’un putsch à un régime civil choisi librement par les citoyens guinéens, tout ceux qui pensent ainsi ont décidé donc de se retrouver pour coordonner leurs actions, pour sensibiliser, communiquer ensemble afin que les Guinéens soient conscients de la nécessité d’avoir une nouvelle constitution », a-t-il expliqué.

Pour Aboubacar Sylla, la constitution actuelle « est une constitution qui a été imposée aux Guinéens, que les Guinéens ont accepté le temps de passer cette période de transition. Aujourd’hui la transition est terminée, nous avons d’une nouvelle constitution qui prenne en charge toutes nos préoccupations, qui fait le constat et qui tire les leçons des échecs passés au niveau de la gestion politique, économique et social de notre pays, pour faire en sorte que nous ayons une nouvelle loi plus adaptée, qui permette à la Guinée de se doter de meilleures institutions et d’arriver donc au développement souhaité par tous les habitants de ce pays ».

Le ministre des Transports annonce que les Guinéens vont bientôt entendre de plus en plus parler de la nouvelle coalition pro nouvelle constitution. Car la CODENOC va se déployer sur le terrain pour aller parler aux citoyens. « Nous allons communiquer, nous allons sensibiliser, nous allons montrer à ceux qui sont contre cette nouvelle constitution qu’ils n’ont absolument rien compris des préoccupations des Guinéens. S’ils avaient compris les préoccupations des Guinéens et s’ils étaient de bonne foi, ils ne se seraient jamais opposés à ce que, par référendum, on consulte les Guinéens sur leur avenir, qu’on les consulte sur la façon dont ils vont être gérés, qu’on les consulte sur la qualité et le fonctionnement de leurs institutions », a dit l’ancien porte-parole de l’opposition.

Source : Guineematin.com

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here