Aboubacar Soumah est-il invité à Sékoutouréyah par Alpha Condé ?

Cet après-midi de lundi 26 février, une informstion a circulé sur la toile relative à une prétendue rencontre entre le président de la République, Alpha Condé et le syndicaliste Aboubacar Soumah au Palais Sékoutouréyah. La rencontre serait prévue demain mardi 27 février

Joint au téléphone, le principal concerné, Aboubacar Soumah (21h 06 mins). « Je ne suis pas au courant. C’est vous qui m’informez. Je n’ai pas été consulté. Je n’ai reçu aucune invitation », a-t-il précisé.

Au bout du fil, le meneur de la grève des enseignants déclenchée depuis le 12 octobre dernier, a rappelé qu’il a dit par le passé qu’il ne souhaiterait pas rencontrer le chef de l’Etat, Alpha Condé. « Je l’ai déjà dit que je ne rencontre pas le président de la République. Jusque maintenant, je n’ai pas été invité pour l’ouverture de quelconque dialogue », a-t-il souligné.

Par ailleurs, Aboubacar Soumah a reconnu qu’il a reçu plusieurs personnes dans le cadre de la médiation et non pour quelconque ouverture du dialogue. « Ce sont des médiations qui s’opèrent par-ci et par-là à travers le ministre conseiller personnel du président de la République, le médiateur de la République, Mohamed Said Fofana et certaines personnalités de bonne foi. Je précise qu’ils interviennent tous dans le cadre d’une médiation et non une négociation », affirme M. Soumah.

Sur ses points de revendications, Aboubacar Soumah reste catégorique. « Nos deux premiers points de revendication restent non négociables. Il s’agit de la levée de ma sanction administrative et le paiement intégral des 40% avec effet rétroactif à compter du mois de novembre 2017. Ainsi que l’ouverture des couloirs de négociation sur les huit millions comme salaire de base », a-t-il indiqué avant d’inviter les enseignants à observer toujours le mot d’ordre tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Selon un autre syndicaliste proche d’Aboubacar Soumah, que nous avons joint au téléphone et qui a strictement requis l’anonymat, « l’invitation présidentielle est arrivée cet après-midi et il compte la soumettre ce mardi à l’appréciation de ses camarades du Bureau Exécutif National du Syndicat Libre des Enseignants de Guinée (SLECG). »

Aboubacar Soumah ou une délégation du SLECG se rendra-t-il à Sékoutouréyah mardi 27 février 2018 ?

Attendons de voir.

Guineenews

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here