Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

FRANCE-ESPAGNE: BENZEMA EN PATRON, POGBA RAYONNE ENCORE… LES NOTES DES BLEUS

L’équipe de France a remporté la Ligue des nations en s’imposant en finale face à l’Espagne, ce dimanche à Milan (2-1). Au terme d’un match renversant, les Bleus ont fait la différence grâce à un excellent Karim Benzema et un Paul Pogba rayonnant dans l’entrejeu.

Hugo Lloris : 7

Il n’a pas eu énormément de travail lors de cette finale de Ligue des nations. Mais il s’en est très bien accommodé. Battu sur une frappe imparable de Mikel Oyarzabal, le capitaine des Bleus a ensuite préservé le sacre des siens, en réalisant deux superbes arrêts en fin de rencontre. Des interventions décisives, qui ont empêché l’Espagne de revenir.

Benjamin Pavard : 4

(remplacé à la 79e par Léo Dubois)

Il a vécu une soirée difficile à San Siro. Aligné comme piston droit, le latéral du Bayern Munich s’est montré trop discret, notamment dans son apport offensif. Remplacé par Leo Dubois, il a exprimé sa frustration en jetant une bouteille au moment de regagner le banc.

Jules Koundé : 7

Dans un rôle qu’il connaît par cœur, à droite d’une défense composée de trois axiaux, le roc du FC Séville a sorti un match très solide. Agressif au duel, il a enlevé de nombreux ballons chauds. Averti pour une faute sur Sergio Busquets, l’ancien Bordelais a répondu présent dans cette affiche attendue.

Raphaël Varane (non noté)

(Remplacé à la 42e par Dayot Upamecano : 3)

Le défenseur du Real Madrid a dû quitter ses partenaires en fin de première période, victime d’une blessure à la cuisse droite. Suppléé par Dayot Upamecano, qui s’est montré particulièrement fébrile, à l’image de son attitude sur l’égalisation de Mikel Oyarzabal (64e) et de plusieurs relances manquées.

Presnel Kimpembe : 6

Préféré à Lucas Hernandez, le soldat du PSG a été précieux dans le combat. Malgré quelques frayeurs balle au pied, il a mis de l’intensité dans ses interventions et coupé plusieurs offensives espagnoles. Du bon boulot dans l’ensemble.

Théo Hernandez : 6,5

Il a mis un peu de temps à se montrer dans son habituel jardin. Mais après avoir été bousculé par Ferran Torres en première période, le latéral gauche de l’AC Milan est monté en puissance au fil de la rencontre. A deux doigts d’ouvrir le score, il voit sa frappe heurter la barre à la 63e. Avant de servir Kylian Mbappé pour le but de la victoire.

Aurélien Tchouaméni : 7

En l’absence d’Adrien Rabiot, touché par le Covid-19, le milieu de terrain de Monaco a prouvé qu’il avait un rôle à jouer dans cette équipe de France. Aux côtés de Paul Pogba, il a abattu un gros travail pour sa deuxième titularisation sous le maillot bleu. Volontaire en phase défensive, précieux dans la conservation de balle, il a rendu une copie séduisante.

Paul Pogba : 7,5

Dans la lignée de son Euro et de sa deuxième période contre la Belgique, le taulier de Manchester United a encore été impressionnant dans l’entrejeu. Très costaud dans ses duels, il a fait admirer sa technique haut de gamme pour se sortir du pressing des Espagnols. Très impliqué, il n’a pas hésité à recadrer Benjamin Pavard avec autorité. Averti pour une semelle sur Sergio Busquets, ce qui ne gâche rien à son petit récital.

Antoine Griezmann : 4

(remplacé à la 92e par Jordan Veretout)

Sa 100e apparition chez les Bleus n’a pas été la plus spectaculaire. Loin de là. Fidèle à ses habitudes, Antoine Griezmann n’a pas ménagé ses efforts pour effectuer le pressing et perturber la relance adverse. Mais il a trop peu apporté offensivement par rapport à ses partenaires d’attaque. Une frappe trop enlevée à la 87e. Ce n’est pas assez pour un élément de sa trempe.

Kylian Mbappé : 7

D’abord gêné par la bonne défense d’Aymeric Laporte, l’attaquant du PSG est monté en régime en seconde période. Comme contre la Belgique. Une bonne percée, un lob au-dessus et une frappe trop molle. Avant d’inscrire le but de la victoire à la 80e, le 19e de sa carrière en sélection. Des combinaisons intéressantes avec Karim Benzema. Averti pour un mauvais geste sur Yeremi, il aurait même pu s’offrir un doublé en appuyant plus sa tentative dans le temps additionnel.

Karim Benzema : 8

Un pur bijou pour son 33e but chez les Bleus. En nettoyant la lucarne d’Unai Simon à la 66e, l’attaquant du Real Madrid a permis à son équipe de ne pas douter après l’ouverture du score espagnole. Son chef d’œuvre est à l’image de sa prestation, pleine d’altruisme, de technique et d’élégance. Plusieurs bonnes passes pour Mbappé. Il sert aussi parfaitement Theo Hernandez sur sa frappe sur la barre. Logiquement élu homme du match. En mode patron.

RMC SPORT

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.