Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Affaire de la femme ayant accouché dans la rue à Mamou : la sage-femme impliquée arrêtée

Malgré sa plainte pour diffamation contre la dame qui a accouché derrière la cour de l’hôpital, la sage femme mise en cause dans cette affaire a été interpellée par la police pour non assistance d’une personne en danger.
Colonel Sékouba Camara, commissaire central de la police de Mamou indique : » le procureur après avoir suivi l’information sur Guinéenews, m’a immédiatement donné des instructions de convoquer la sage femme et de la retenir. C’est ainsi j’ai dit à mon officier le commissaire Alpha Bangoura d’aller chercher la dame. Au cours de notre réunion au gouvernorat qui a regroupé au tour du gouverneur et le préfet, le directeur régional de la santé et le directeur régional de l’hôpital pour tirer au clair cette affaire, le préfet nous a instruit d’entendre la sage femme et la victime et de déférer le dossier au parquet. Elle est déjà arrêtée« .
Quant à la nouvelle maman, la direction de l’hôpital a dépêché l’ambulance dans son quartier pour la ramener à la maternité pour un suivi :  » j’ai été informé par voie de presse et pourtant j’étais là jusqu’à 21 heures le dimanche. La dame est arrivée pour accoucher vers 23h. Le matin personne n’a signalé d’un incident critique à l’hôpital. Immédiatement nous avons pris toutes les mesures adéquates pour trouver la solution et mettre la femme dans ses droits. Nous avons décidé d’aller chercher dans l’ambulance la femme et le nouveau né. Ils sont hospitalisés à la maternité où ils reçoivent les soins gratuitement« , rassure Dr Abdel Kader Camara le directeur régional de l’hôpital de Mamou.
Sur instruction du CNRD, le gouverneur et le préfet se sont rendus au chevet de la nouvelle maman pour s’enquérir de son état et lui apporter leurs soutiens :  » Au nom de notre hiérarchie, je suis venu pour faire comprendre aux citoyens que l’impunité n’aura plus sa place en Guinée. Entendre qu’une femme a accouché dans la rue, ce n’est pas une chose à saluer. Donc nous sommes là pour donner force à la loi.
Je salue les mesures prises par la direction de l’hôpital. J’ai instruit de mettre la sage femme à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquêtes. On sait que l’accouchement et la césarienne sont gratuits. Donc nous n’allons pas céder à ces comportements partisans« , lance le colonel Aly Badara Camara gouverneur de la région de Mamou.
Libreopinionguinee avec guinéenews

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.