Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Cellou Baldé s’exprime après sa libération : « Je serai à Labé très bientôt car nous avons parlé avec les autorités, ils nous ont dit… »

Quelques jours près sa libération sous condition avec trois de ses codétenus, l’ancien député uninominal de Labé est intervenu dans l’émission Grand débat sur GPP FM, ce lundi 19 juillet 2021.

Dans son intervention, honorable Cellou Baldé a tout d’abord remercié les citoyens qui l’ont soutenu avant de s’exprimer sur leur libération sous condition.

« Aujourd’hui je vais remercier les citoyens pour tous les soutiens qu’ils nous ont accordés. Je ne vais pas m’aventurer sur la procédure judiciaire qui pèse sur nous. C’est vrai que nous avons obtenu cette liberté provisoire, nous sommes contents mais à moitié parce qu’Etienne Soropogui se trouve là-bas. Nous avons été envoyés en prison ensemble avec aussi Elhadj Abdoulaye Wanindara lui d’ailleurs, c’est un imam, Elhadj Alarény, Elhadj Saliou Diouldé qui était venu des Etats Unis pour un bref séjour, sans compter tous les autres jeunes et pères de familles anonymes qui se trouvent là-bas. Notre premier objectif, c’est à ce que ces gens-là aussi recouvrent leur liberté comme nous. Qu’ils bénéficient d’un abandon de poursuite ou d’une liberté provisoire comme nous. Nous avons été incarcérés à la maison centrale de Conakry pendant huit mois. Seulement, je rassure tout le monde que c’est un honorable Cellou Baldé de L’UFDG qui a été incarcéré et c’est un honorable Cellou Baldé de l’UFDG que vous connaissez avant, qui est sorti de la maison centrale. Je profite de votre micro pour remercier tous de près ou de loin pour leurs compassion, suite au décès de mon père. C’est vrai mon père est décédé pendant que j’étais en détention. Mon souhait c’était de rester auprès de mon père jusqu’à ces derniers jours. Parce que les relations qu’on entretenaient mon père et moi vont au-delà des relations père et fils. Il était également mon ami, mon conseiller, c’était celui qui a mis mes pieds dans l’étrier politique. De tous les côtés on m’a appelé en prison pour compatir à ma douleur. Je demande à tout le monde de lui pardonner. Je remercie le bon Dieu, la population de Labé, du Fouta, tous les Guinéens de façon générale, bref tout le monde entier par ce qu’ils n’ont cessé de compatir à notre sort. Je serai à Labé très bientôt car nous avons parlé avec les autorités, ils nous ont dit que si nous avons besoin de nous rendre à l’intérieur du pays, nous pouvons les notifier cela par écrit car eux-mêmes savent que avons eu des affaires sociales douloureuses et nous avons envie d’aller vers nos familles respectives pour la présentation des condoléances avec les membres de nos familles », a dit honorable Cellou Baldé.

Libreopinionguinee avec mosaiqueguinee

 

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.