Procès des gangs en 1995: depuis la prison Chaux-chaux parle : « Mathias a été manipulé par Doura Cherif »

Sekou Tidiane Soumah alias chaux-chaux est un vieux prisonnier qui a déjà purgé vingt deux (22) bonnes années de sa condamnation á la prison á perpétuité. Celui qui a été condamné en 1995 á passer le reste de sa vie derrière les barreaux, n’en démordre toujours pas.

Chuaux-chaux clame son innocence dans les geôles de la maison centrale de Conakry et croit dur comme fer qu’un de ses coaccusés en l’occurrence Mathias Leno, condamné lui aussi á mort et déjà exécuté, est la source de ses ennuis. Car, á l’en croire, Mathias aurait été manipulé par le juge Doura Chérif, président de la cour d’assises qui aura conduit durant huit (8) mois le fameux procès des gangs, lequel a abouti á leur condamnation.

Mais comment ?

Sékou Tidiane Soumah s’en explique :

«Cette peine est trop sévère par ce que je ’n’ai jamais été pris avec une arme. Un jour, j’étais arrêté avec ZIZI, on préparait notre voyage en bateau vers l’Europe, lorsque Mathias nous a aperçus près du cinéma VOX. Il nous a demandé l’object de notre venu là. Etant timonier dans un bateau á l’époque, je lui ai répondu qu’on partait au port. Il nous a confié qu’ils sont venus attaquer le Cinéma vox. Il nous a demandé alors de nous joindre à eux. C’est comme cela que, ZIZI et moi, avions participé à l’opération de cinéma vox » nous explique Chaux –Chaux.

Et de poursuivre, avec un brin de regrets

« C’est la seule opération que j’ai effectuée avec Mathias. Et, ça je le reconnais et le regrette fort ».

Tamba Toundou Feindouno alias Mathias Léno, devenu très célèbre á cause de sa comparution-spectacle au procès des gangs, dénonçant á tout-va, est considéré par ses pairs comme ‘’un traitre’’ qui a noyé tout le monde. Chaud-Chaud ne dit pas le contraire.

« Mathias a été manipulé par Doura Cherif, en lui promettant la liberté s’il dénonçait à la barre tout ceux qu’il avait vus ou entendus. Il n’a jamais dormi en prison, on n’avait pas les mêmes traitements, on ne savait même pas où il dormait. On le rencontrait à l’audience prête à déballer tout. C’est ainsi qu’il a mis tout le monde dans le problème, pensant qu’il sera libre s’il confirme tout le mensonge dont on nous reprochait ». Narre-t-il.

Libreopinionguinee Avec Dépêcheguinee 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here