Pourquoi le roi Mohamed VI a fait faux bond à Alpha Condé ?

Le roi Mohamed VI du Maroc annoncé avec pompe ce mardi 19 décembre à Conakry a reporté son voyage pour janvier 2018. Pourtant, tout avait été mis en œuvre pour accueillir le roi et sa suite. Les dernières couches de peintures sont encore fraiches au niveau de l’Ecole Régionale des Arts et Métiers (ERAM) de Nongo-Conteyah que Mohamed et Alpha Condé devraient inaugurer. Seulement voilà !

Le roi du Royaume Chérifien était d’abord attendu le 18 décembre qui a été reporté au 19. A la dernière minute, malgré la présence de certains officiels marocains, la visite est ajournée. Selon certaines indiscrétions, Mohamed VI ne s’est pas encore remis du refus de l’adhésion de son pays comme membre de Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Alpha Condé, président de l’Union Africaine, lui aurait promis de faire le nécessaire auprès de ses homologues du Nigeria, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Sénégal qui réticents à l’entrée du Maroc dans l’espace CEDEAO. Le président guinéen n’a malheureusement rien pu faire pour le roi.

L’adhésion du royaume chérifien n’a pas été donc entérinée à la 52ème session du sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO. Mohamed VI n’avait pas d’ailleurs effectué le déplacement d’Abuja. Il ne pouvait pas, non plus, effectuer le déplacement de Conakry dans une telle atmosphère. Le monarque marocain et le chef de l’Etat guinéen se donnent rendez-vous pour janvier 2018. D’ici-là, les fonds débloqués pour accueillir le roi ce 19 décembre s’envoleront dans la nature.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here