Loi sur la CENI : réaction de Macka Balde des NFD « la république est prise en otage par des partis politiques qui n’ont aucune solution pour la Guinée »

Macka Balde vice-président de NFD
Macka Balde NFD

PARIS-Le vice-président des (NFD) Nouvelles Forces Démocratiques, Macka Balde a réagi suite à l’adoption d’une nouvelle loi sur la (CENI) Commision électorale nationale indépendante, ce jeudi à l’assemblée nationale de Guinée.

a

« C’est un coup d’état orchestré par les trois formations politiques qui continuent à polluer l’atmosphère politique guinéenne sans aucune proposition pour le développement de la Guinée. Depuis la mise en place de cette Assemblée nationale en 2013, aucune action favorable au développement local n’a été constaté. Elle est plutôt préoccupée par ses intérêt personnels et égoïstes. Cette assemblée n’a pas le pouvoir d’exclure un parti politique légalement constitué. Vous pouvez penser que vous êtes le plus grand parti politique du moment, une fois aux élections, vous vous retrouvez avant dernier sur les résultats. Cet accord entre les partis UFDG, RPG et UFR est une insulte à l’endroit des autres guinéens qui n’ont aucune confiance à leurs projets de société.

Depuis que ces trois partis politiques sont au devant de la chaîne politique guinéenne, on assiste à la communautarisation du débat politique, l’exclusion des citoyens dans le débat politique, comme cette soi disant loi qui ne sera que la tombe de leur propre confectionneur. Je m’oppose de façon claire et nette à l’exclusion de tout parti politique au sein de la nouvelle CENI. Il faut rappeler que dans cette loi, il est prévu d’éliminer tous les partis politiques sauf l’ufdg, le RPG et l’Ufr ».

« La république est prise en otage par des partis politiques qui n’ont aucune solution pour la Guinée ». Cette nouvelle loi comporte 5 titres et 29 articles. Il s’agit notamment de la clé de répartition des représentants à la commission électorale nationale indépendante. Sur le point, 14 places sont réparties entre la mouvance et l’opposition soit 7 pour chacune. Deux de la société civile au lieu de trois représentants. Ce n’est pas tout. Peuvent désigner des commissaires, seuls les partis ayant participé aux deux dernières élections nationales (législatives 2013 et présidentielles de 2015). La nouvelle loi donne de larges pouvoirs au Ministère de l’administration pour l’acquisition du kit électoral (urnes, isoloirs, kits des bureaux de vote, groupes électrogènes, kits d’enrôlement, matériels informatiques, engins roulants, mobiliers et équipements). Ce qui contrarie non seulement avec le nouveau code électoral et les dispositions constitutionnelles dans ses articles 132 et 133 qui font de la CENI l’institution chargée d’organiser les élections.

« En parcourant cette loi sur la Ceni, on constate la naïveté et l’amateurisme de ceux qui l’ont taillé sur mesure notamment les députés de ces trois bords politiques. Les présidents de ces partis ont eu à avoir à plusieurs reprises des postes des responsabilités de premier rang sans pouvoir faire des résultats concrets à cette époque là et d’autres sont actuellement au commande. Ce sont les mêmes quand les élections seront fraudées demain qui diront que c’est puisque le ministère de l’administration du territoire est impliqué dans la gestion du processus. Pour terminer mes propos, il faut que la jeunesse consciente de Guinée se lève pour mettre à la retraite ces trois partis et leurs dirigeants, car ils n’ont et n’auront aucune solution pour développer ce pays. Il faut une nouvelle génération d’hommes politiques en Guinée afin d’espérer renverser la tendance pour qu’enfin les populations puissent bénéficier des richesses que Dieu nous a dotées. Car la répartition équitable des richesses n’a jamais été effective depuis 1958. Il faut refuser cette confiscation de nos droits et de nos libertés. Ces trois partis représentent un danger pour la république… »

Macka Balde vice-président des NFD, nouvelles forces démocratiques, administrateur de libreopinionguinee.com, de la radio libre opinion Rlo et de Boufad.com

Tel : +33601064916

Libreopinionguinee@gmail.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here