Communales 2018-Dalein raconte : « A Dixinn, le premier responsable de l’UFDG a été arrêté, malmené et incarcéré, avec trois de ses compagnons »

Mascarade électorale. Cellou Dalein Diallo, président de l’ufdg raconte.

« Dans la matinée, le scrutin s’est déroulé relativement bien. Mais à partir de l’après-midi, des fraudes flagrantes ont été enregistrées à Conakry et à l’intérieur. Notamment l’utilisation abusive des procurations à Kissidougou, et à Conakry, par la complicité des chefs de quartier et des agents de la CENI. Or, la CENI a limité l’usage des procurations à cinq par bureau de vote. Dans plusieurs bureaux de vote, il y a eu du bourrage des urnes sur la base de la procuration et des cartes d’électeurs non retirées par les titulaires. Ensuite, nous avons enregistré des violences contre les membres de l’opposition. Le candidat du PEDN à Kankan a été bastonné, son véhicule caillassé. Le député de l’UFDG, Aissatou Bantignel Barry, la marraine de Kissidougou, a été bastonné. A Dixinn, le premier responsable de l’UFDG a été arrêté, malmené et incarcéré, avec trois de ses compagnons. Je viens d’apprendre que le préfet de Dubréka a interrompu la centralisation des résultats à la CEPI pour que les opérations se fassent dans son bureau. Ce qui est anormal. Ce n’est pas son rôle. Ce n’est pas au préfet de la faire. Mais c’est une compétence exclusive de la CENI. Nous avons alerté la CENI. Nous n’avons obtenu, malheureusement, aucune réaction. Des chefs de quartiers ont confisqué des PV à leur niveau. Des PV parallèles ont circulé.

385 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here