Violences : Cellou Dalein contredit et exige des preuves au ministre Damantang Camara

0
Photo CELLOU Dalein Diallo

Photo CELLOU Dalein Diallo Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo avait « beaucoup d’estime » pour le ministre Damantang Albert Camara. Mais il s’est dit « déçu » du porte-parole du gouvernement, dans l’émission GG d’espace Fm de mardi.

Le président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) a, avec un ton amer, fustigé les déclarations du porte-parole du gouvernement niant catégoriquement l’origine des balles tirées sur les manifestants lors de la marche du lundi 13 avril 2015.

Cellou Dalein Diallo dira que contrairement aux propos avancés par le ministre porte-parole du gouvernement, ce n’est pas à l’opposition de fournir les preuves. Il revient à la police et à la gendarmerie de le faire. « Lorsque quelqu’un est tué, c’est à la police et à la gendarmerie de mener les enquêtes et identifier les coupables », soutient-il.

Le leader de l’UFDG ajoute : « je suis déçu lorsque j’ai entendu le ministre de l’Enseignement technique pour lequel j’avais beaucoup d’estime parce qu’il semblait présenter le profil de la nouvelle génération car étant bien formé, intelligent et intellectuellement honnête, lorsqu’il a dit qu’il y a eu des leaders qui ont été photographiés avec des manifestants ayant des armes ».

Selon Cellou Dalein, il n’a jamais assisté à cette scène avec des militants qui ont des armes. « On n’a jamais manifesté avec des gens armés même d’armes blanches. Il n’a qu’à sortir les preuves en tout cas moi je ne me souviens pas avoir organisé des manifestations ou j’ai été accompagné avec des gens armés. Je ne l’accepte pas », s’est défendu le président de l’UFDG.

Plus loin, le chef de file de l’opposition a dénoncé le comportement de certains cadres en bois de l’administration guinéenne. « Mais lorsqu’on vient dans ce pays, c’est des gens qui venaient avec des bonnes idées, des bonnes intentions qui avaient des valeurs mais aujourd’hui avec l’environnement, ils perdent ces valeurs il faut qu’ils défendent à tout prix ce que le gouvernement dit et fait même si cela n’est pas défendable », s’inquiète Cellou Dalein Diallo.

Ibrahima Sory Bah

+224 664 64 48 95

 

www.libreopinoonguinee.com

Avec lejourguinee.com

 

 

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici