Nous voilà devant une situation très critique face à l’aveuglement d’une certaine catégorie de l’opposition Guinéenne.

Le professeur de La Sorbonne qui n’a jamais donné un seul cours d’enseignement, M. Alpha Condé vient de franchir une étape très importante dans la marche vers le tripatouillage de notre Constitution cousue avec des égouilles tordues.

Le coup de force que vient de faire certains commissaires de la (Ceni), Commision électorale nationale indépendante, ce mardi 04 juillet 2017, est une preuve que le President Condé veut retarder les élections communales et législatives voire même repousser la présidentielle de 2020.
Ce coup de force ne pourrait intervenir sans la bénédiction du locataire de sekhoutoureya qui a clairement manifesté son désir de modifier la Constitution pour un éventuel troisième mandat.
C’est un premier pas vers la concrétisation du projet de Condé qui est en marche. Après le décès du commissaire Yéro Condé, la destitution de Bakary Fofana, il sera question de la recomposition de la CENI.
Après la recomposition de la Ceni, les questions liées au respect du calendrier électoral seront sûrement repoussées des plusieurs mois voire des années.


Macka Baldé

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here