photo cheikh sako

Le président du Bloc Libéral (BL) s’est montré très critique envers le président du cadre du dialogue inter-guinéen Me Cheick Sako. Le Dr Faya Millimouno le reproche de « jouer au militantisme » dans la conduite du dialogue pour garder sa place.

«Il n’a pas tout simplement échoué, il a montré qu’il est un autre militant qui veut avec zèle occuper sa place au sein du RPG arc-en-ciel », accuse le président du BL.

Faya Millimouno a reconnu qu’il était très enthousiaste lors qu’il avait porté des jugements sur ce ministre de la république. Mais, depuis les évènements de Womey, il s’est rectifié par rapport à ses jugements. « Depuis les évènements de Womey, j’ai compris que nous n’avons pas un ministre de la justice mais un ministre de l’injustice », accuse le leader du Bloc Libéral.

Avant d’ajouter que tout cela c’est parce qu’il reconnait aux gens, leurs valeurs. « S’ils font quelque chose de positif, il faut le reconnaitre. Mais quand ils font quelque chose de pire, il faut le dénoncer », martèle Faya Millimono.

Plus loin, il a remercié l’ambassadeur des Etats Unies en poste à Conakry, Alexander Laskaris, qui, selon lui, n’a pas joué à la comédie qu’on a présentée à la communauté internationale, en acceptant pas d’apposer sa signature au bas d’un document qui devait reconnaitre qu’il ya eu entente.

Par contre, il a fustigé l’attitude de la société civile dans la signature de ce document. « La société civile qui était là en tant qu’observateur qui a apposé sa signature au bas de ce document montre une fois encore que nous n’avons pas une société civile sérieuse dans notre pays », se désole Faya Millimouno.

Mohamed Sylla

Source lejourguinee

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here