Siège du RPG Arc-en-ciel : l’assemblée générale perturbée par des jeunes frondeurs

0

 

Conakry-La crise qui secoue le parti au pouvoir (RPG Arc-en-ciel) depuis quelques temps est apparemment loin de finir, malgré la reprise de ses assemblées générales à son siège national sis quartier Gbessia.

Ce samedi 30 janvier, les jeunes cadres frondeurs qui avaient décidé de prendre part à l’assemblée générale d’aujourd’hui ont aussitôt mis fin à leur participation en scandant des slogans ‘’ Trahison ! Trahison ! A bas les opportunistes du parti ! Vive le Président Alpha Condé ! Nous restons les garants de ce parti ! ‘’

Sur les motivations réelles de cet incident qui a failli marquer une tâche noire à ladite assemblée générale, le porte-parole de ces jeunes en colère, Aboubacar 2 Diaby (sur photo) a bien voulu préciser : ‘’ Malgré les différends qui nous opposent, vous comprendrez que nous avons toujours accepté d’être là avec le parti. Compte tenu des mécontentements que les jeunes ont eus face au parti, on était venus fermer les différentes portes du siège. Mais comme nous sommes des jeunes responsables, nous avons laissé les sages négocier à notre place. A notre fort étonnement, des loubards qui se disent être issus de la casse viennent ici tous les samedis pour barricader tous les espaces de notre siège au vu et au su de tout le monde. Ils disent qu’ils ont été mandatés par le président Alpha Condé. Comment vous comprenez cet état de fait ? », s’interroge-t-il, avant d’ajouter que les jeunes qui ont mouillé le maillot pour le parti à des moments difficiles, sont aujourd’hui oubliés « au profit des opportunistes. »

« Il n’est mentionné nulle part dans leur ordre du jour de ce samedi, un point qui fait cas à nos points de revendication. Et comme l’assemblée générale d’aujourd’hui a démarré par l’annonce du décès de l’honorable Jean Marie Doré et de l’épouse de Saloum Cissé, raison pour laquelle nous avons pris un peu de temps avant de commencer à crier, puis sortir de la cour. La vérité est qu’on est frustrés, trahis et abandonnés à nous-mêmes. Je pense que seuls les secrétaires généraux et les présidentes des femmes nous ont compris dans notre démarche. Nous ne sommes contre personne. Et personne ne va nous faire quitter de ce parti. Nous restons les garants de ce grand parti. Il faut que les opportunistes se détrompent », a ajouté avec force Aboubacar 2 Diaby.

Avec Mediaguinee

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici